Ndiéyène Sirakh : « Ce n'est pas normal que cette commune (37 villages) qui regorge de ressources peine à voir depuis 10 ans les bases de l'émergence tant souhaitée par le Président Macky Sall » (Fallou Barre)


L'association des élèves et étudiants de Mbéwane Ndorong dans la commune de Ndiéyène Sirakh (Thiès) a organisé une journée pour primer les trente meilleurs de l'école élémentaire dudit village.

En effet, cette initiative est surtout due au fait que malgré les conditions difficiles et l'état de délabrement avancé de ce temple du savoir, ces jeunes apprenants ont eu des résultats satisfaisants. S'y ajoute que l'école élémentaire de Ndorong Mbéwane est confrontée à un déficit d'enseignants quand-on sait que le flux d'élèves qui vient s'inscrire s'accroît d'année en année. Une situation qui a poussé le directeur de l'école Abou Diouf à monter au créneau pour interpeller les autorités compétentes.

Même son de cloche du côté du coordonnateur du mouvement  "And Suxali Ndiéyène Sirakh", Fallou Barre. Qui a déploré l'état de délabrement avancé des toitures des salles de classe et des toilettes. Il a, ainsi, lancé un appel au ministre de l'éducation nationale car, selon lui, la municipalité qui est là depuis dix ans n'est pas en mesure d'offrir des locaux décents aux jeunes élèves et des pistes de production.

Surtout que, fait-il noter, l'adjoint au maire qui serait un milliardaire habite dans ce même village. D'après lui, "ce n'est pas normal que cette commune qui polarise 37 villages et qui regorge de ressources peine à voir depuis dix ans les bases de l'émergence tant souhaitée par le Président Macky Sall". 
Lundi 23 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :