Ndèye Fatou Diouf : « Si Sonko ne défère pas à la convocation de la commission d'enquête, on l'amènera manu militari »


Ousmane Sonko risque d'être amené contre son gré devant la commission d'enquête parlementaire sur les 94 milliards du titre foncier 1451/R. Dans son rapport, l'inter-commission qui a travaillé en amont sur l'installation d'une telle commission a fait remarquer qu'en France, la doctrine admet même qu'une personne qui refuse de déférer à la convocation de la commission d'enquête soit amenée manu militari. Une possibilité que n'exclut pas une députée de Benno Bokk Yaakaar.
Selon la parlementaire, celui qu'il surnomme “Sonkolait” ou encore “Monsieur Mercalex” sera amené de gré ou de force devant la commission d'enquête parlementaire. Car selon Ndèye Fatou Diouf, il est temps que “Ousmane Sonko mette un terme à la diffusion de fausses nouvelles au préjudice d'honnêtes citoyens”. “Il est tellement habitué des faits qu'il est maintenant surnommé Sonkolait”, fait remarquer Ndèye Fatou Diouf. 
Vendredi 15 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :