Nayib Bukele, président du Salvador : « Beaucoup de dirigeants prennent de l’hydroxychloroquine à titre préventif, pourquoi pas le grand public ? »


Après Donald Trump, un autre chef d’Etat affirme prendre de l’hydroxychloroquine à titre préventif. Il s’agit du président de la République du Salvador.

Nayib Bukele a fait la révélation aux journalistes de son pays ce mardi 26 mai. Le président de cet Etat d’Amérique centrale d’ajouter que beaucoup de dirigeants du monde faisaient de même. « Est-ce que ça marche ? Je ne sais pas. Mais, on nous a conseillé de le prendre. Alors que le reste du monde est avisé de ne pas le faire. Pourquoi ? C'est une question qui mérite d'être posée. N'est-ce pas ? », s’interroge-t-il sur Twitter.

Le président salvadorien met les pieds dans le plat au moment où l’hydroxychloroquine est au cœur d’une polémique sur son efficacité ou pas contre la Covid-19. Une étude rétrospective basée sur l’analyse de dossiers électroniques de 96.000 malades du Coronavirus a conclu que la chloroquine et son dérivé l’hydroxychloroquine prise seule ou combinée à un antibiotique ne soulagent pas de cette maladie ou pis, augmentent le risque de décès. Une « vérité scientifique » balayée du revers de la main par les défenseurs de la chloroquine dont le plus en vue est l’infectiologue marseillais Didier Raoult, selon qui, cette étude est « foireuse ». 
Mercredi 27 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :