NECOTRANS : Bataille juridique sur certains actifs de l’entreprise française spécialisée dans la logistique portuaire, pétrolière et minière


NECOTRANS : Bataille juridique sur certains actifs de l’entreprise française spécialisée dans la logistique portuaire, pétrolière et minière
Selon des sources de Libération, certains actifs du groupe de logistique portuaire Necotrans, repris en août par un consortium d’entreprises font l’objet d’âpres batailles juridiques au Sénégal, entre autres. Eh oui, certains actifs de l’entreprise française spécialisée dans la logistique portuaire, pétrolière et minière, font actuellement l’objet d’âpres batailles juridiques au Sénégal, en République démocratique du Congo ou à l’île Maurice.
Après sa mise en redressement judiciaire partiel, en juin dernier, Necotrans a été repris à la fin du mois d’août par un consortium d’entreprises telles que Bolloré qui a récupéré les actifs français du groupe, Privinvest des frères Iskandar et Akram Safa qui a englouti les juteuses activités ‘’oil and gas’’ ou encore African Ports & Corridors Holdings (APCH) qui a absorbé les actifs portuaires de Necotrans au Sénégal.
Selon nos informations, cette dernière société, filiale de la compagnie d’assurance britannique Old Mutual, n’a toujours pas pris possession des biens que le tribunal de commerce de Paris lui avait attribués au mois août. La raison : cette attribution est contestée par le président du patronat sénégalais, Baïdy Agne, qui, via son entreprise Alia, actionnaire minoritaire de la société des Terminaux Vraquiers du Sénégal que devait reprendre APCH, s’oppose à la cession. Ce dernier s’est même associé à l’opérateur SEA-Invest et entend emporter la mise. Une procédure est en cours devant la Chambre de commerce internationale qui devrait donner sa décision courant mars.
Jeudi 8 Mars 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :