N’oublions pas le sens de notre engagement aux côtés du président Macky Sall .Par Oumar Sow* Cojer Gabon



Frères et Sœurs Républicains, l’heure est grave, comme disent les étudiants. De ce propos dont bon nombre de nous ont usé un jour, je me sers aujourd’hui. En guise de rappel. Un rappel important, du sens de notre engagement auprès de son Excellence le président de la République Macky Sall, pour l’accompagner dans la réalisation de ses desseins pour le Sénégal et être le rempart contre l’opposition déterminée à annihiler ses actions.
Dès lors, se taire en les temps actuels serait une démarche aux confins de la lâcheté. La gravité de l’heure, c’est donc pour nous chers Frères et Sœurs Républicains. Le contexte nous l’impose et nous oblige à rompre le silence.
De quoi s’agit-il ? Un fonctionnaire remplacé, comme il en arrive à longueur d’années…Que fait-on de la prérogative constitutionnelle dévolue au président de la République de nommer aux responsabilités civiles et militaires ? A-t-on une fois, une seule fois, entendu une nomination ou une démission d’un poste être justifiée ? Les spéculations vont toujours bon train.
Le motif, plus supposé que réel, dans ce cas précis du fonctionnaire démis, n’est ainsi qu’une occasion qui fait le larron. Le wolof le dit bien : « tomber mo waral ay gaf »…
Et on oublie un autre détail important. Le fonctionnaire en cause peut avoir eu tout le monde en anticipant sur son relèvement de ses fonctions avec une sortie médiatique qui, plus tard, va le laisser passer pour une victime.
Face à ce jeu de dupes, nous, Frères et Sœurs Républicains, ne devons pas accepter de nous laisser…duper.
Nous devons aussi faire en sorte que les Sénégalais ne le soient pas.
Nous le leur devons, que dis-je nous en avons l’obligation, en réponse à leur mobilisation massive, pour offrir, en février passé, à plus de 56 %, un second mandat au président Macky Sall. Depuis l’entame duquel, il déroule, vents devant, une batterie de mesures et de réalisations devant leur assurer le Sénégal de leur rêve, un Sénégal qui n’enviera rien à aucun pays du monde.
Ce quinquennat sera une merveille
Après avoir fait de mauvais souvenirs les délestages, les inondations, la faiblesse de l’électrification rural, la hausse constante des prix des denrées de première nécessité, le président Macky Sall s’est fait champion dans les infrastructures.
La ville de Diamniadio est devenue une réalité, les autoroutes de Mbour, Fatick et Kaolack vont l’être, comme Ila Touba qui a fini de rapprocher la capitale du mouridisme de Dakar et de nombreuses autres localités du pays. Le PUMA, les Promovilles sont à un bon rythme. Le PUDC est convoité par beaucoup de pays .
Last but not least, le TER et le BRT, avec le début des travaux dans quelques jours, vont parachever le programme 5-3-5. Et avec la découverte du pétrole et gaz, tous les éléments seront en place pour faire de ce quinquennat une merveille. Pour un Sénégal prospère.
Face à de si heureuses perspectives, notre démarche et notre obligation doivent se reposer sur un resserrement des rangs républicains et un engagement plus soutenu aux côtés de son Excellence le président Macky Sall.
D’autant plus que ceux parmi nous, nombreux il faut le rappeler, qui se font appeler « ministres », « DG », « PCA », « conseillers », « chargés de mission », le militant bénéficiaire du plus petit contrat quelque part, ou que sais-je encore, ne jouissons que des excroissances de son large pouvoir.
Sa force, par voie de conséquent, rejaillit sur nous. Sa fragilisation de même…
Partageant le champ avec une opposition usant de tous les moyens, surtout illégaux, pour arriver à ses fins, nous ne devons leur laisser le moindre pouce de terrain, encore leur montrer des signes de fébrilité.
Malheureusement, la précipitation dont certains de nous font preuve pour exprimer et/ou dérouler leurs ambitions, en manipulant de jeunes camarades, les attaques intra-Apr, y contribuent grandement. Et si on s’amuse à scier la branche sur laquelle nous sommes assis, on facilitera le boulot à l’opposition. Qui, n’aura qu’à attendre sagement que le fruit tombe pour le ramasser.
Chacun de nous doit se rappeler le sens de son engagement aux côtés du président Macky Sall, de l’accompagner à réaliser un Sénégal envié du monde entier.
On est sur les bons rails. Consolidons. Solidarisons davantage. Maintenant la cadence. Et dressins-nous contre les négationnistes de l’action de son Excellence le président Macky Sall. Le meilleur est tout proche.
*Coordonnateur Cojer Gabon
Mercredi 23 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :