N'diaye Samb, ex comptable d’Ahs : «Je n’ai jamais cru aux rumeurs sur la propriété d’Ahs prêtée à Pape Diop ou à Karim Meïssa Wade »

Face aux juges de la Ci-Crei, l’ancien comptable d’Ahs, licenciée par l’administrateur provisoire n’a pas semblé être sur la même longueur d’onde que Noel Louis José Deconinck.


N'diaye Samb, ex comptable d’Ahs : «Je n’ai jamais cru aux rumeurs sur la propriété d’Ahs prêtée à Pape Diop ou à Karim Meïssa Wade »
Interpellée sur l’identité des dirigeants d'Ahs, Ndiaye Samb affirme : "Les dirigeants sont Ibrahima AbouKhalil, Pape Mamadou Pouye et Pierre Agbogba. J’affirme cela parce que ce sont eux qui m’ont recrutée. Personnellement, je ne recevais d’instructions que du DG ou de Mme Evelyne Riout Dellatre, la Daf.
A mon arrivée à ahs, je recevais les ordres de la daf, Aïssatou Diouf mais deux mois après, elle est partie en formation à Londres ou Stockholm et j’assurais son intérim. A son retour, le DG Eli Manel Diop a préféré continuer à travailler avec moi comme comptable et, à partir de ce moment, je recevais directement des instructions de lui. 

Quid des bénéficiaires économiques?

Ibrahima AbouKhalil, Pape Mamadou Pouye et Pierre Agbogba sont à ma connaissance , les véritables bénéficiaires économiques de Ahs SA. Je dois préciser que lorsque je suis arrivée dans la société, j’ai vu dans les statuts que les actionnaires étaient Paul Sarr, Madeleine Sarr, Jerry Jureghian, cela m’a étonné puisque je savais que ce sont Ibrahim Aboukhalil, Mamadou Pouye et Pierre Agbogba qui en étaient les véritables propriétaires », répond l’ancien comptable de Ahs.
Ibrahim Aboukhalil et Pape Mamadou Pouye n’aiment pas se mettre au devant de la scène et je pense que c’est la raison pour la
quelle ils ont choisi délibérément d’autres personnes comme actionnaires en leur lieu et place». A la question des juges de savoir si elle connaissait Karim Wade, elle répond : «je ne l’ai connu qu’à travers la presse». avant d’ajouter : «Quand je suis arrivée à Ahs SA, il se susurrait que Pape Diop, ancien Maire de Dakar, en était le véritable propriétaire et d’ailleurs, à ce propos, une personne m’avait même dit qu’Eli Manel Diop lui a affirmé que Pape Diop était effectivement le propriétaire, en ajoutant que ces deux personnes étaient liées par des relations de parenté.
D’ailleurs, j’ai répondu à cette personne que cela ne pouvait être vrai. Ce n’est qu’après l’alternance politique survenue en mars 2012 que j’ai, pour la première 
fois, entendu parler de Karim Meïssa Wade comme le véritable propriétaire de Ahs sa. Je n’ai jamais cru aux rumeurs qui circulaient sur la propriété d’Ahs qui était prêtée à Pape Diop ou à Karim Meïssa Wade. Je n’ai jamais rien noté (ni écrit, ni intervention, ni présence physique) qui pouvait laisser penser que Karim Meïssa Wade était le propriétaire de la société Ahs sa», ajoute t- elle. Pour ensuite démentir les déclarations de Deconink (voir par ailleurs) : «Je n’ai jamais dit à Noël Deconinck, ni à aucune autre personne, que je connaissais Karim Meïssa Wade ou que j’avais à ma disposition son téléphone et que je pouvais entrer en contact à tout moment avec lui». 
 
 

Mercredi 1 Octobre 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :