Multiplication des tests de diagnostic notée ces dernières 48 heures : L'explication du COUS...


Depuis quelques jours, le nombre de tests réalisés quotidiennement auprès des cas suspects connait une hausse. Ce mardi 14 avril, 227 examens virologiques ont effectués alors que le lendemain, ce chiffre a presque doublé. Ce qui laisse croire que le Sénégal s'acheminerait vers un dépistage de masse réclamé par une bonne partie de la population. 

Sur Twitter, le Centre des Opérations d'urgence sanitaires (COUS) explique cette évolution par la nouvelle orientation impulsée dans la prise en charge des cas suspects. 

Selon le COUS, ce changement de cap vise à arrêter la propagation du virus. Pour ce faire, "il est prévu de tester systématiquement tous les contacts à haut risque même ceux qui ne présentent pas de symptômes."

Les contacts à haut risque sont souvent les membres du proche entourage d'un cas confirmé.
Depuis l'apparition du COVID-19 au Sénégal, plus de 2000 tests de diagnostic ont été réalisés par l'Institut Pasteur qui a été rejoint dans le dispositif par l'Institut de recherches en santé de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF).

Ces tests ont révélé 335 porteurs du virus dont 135 encore sous traitement pour 194 guéris. Deux personnes ont malheureusement perdu la vie des faits du COVID-19. 
Jeudi 16 Avril 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :