Moustapha Diop à Kolda : « L’agropole va créer 14.000 emplois directs et 35.000 emplois indirects… Le président de la République croit en ce projet révolutionnaire. » 


Après Ziguinchor hier, le ministre du développement industriel et des PME a effectué une visite de prospection à Kolda ce lundi 09 novembre. Au cours de la tournée, il a visité les unités de transformation de produits agro-forestiers et fruitiers de Bignarabé et de Sikilo. À cette occasion, il a constaté que les petites et moyennes entreprises du Fouladou fonctionnent bien malgré les difficultés. Cependant, les acteurs de ce secteur n’ont pas manqué de se féliciter de sa visite mais également de poser leurs doléances. Ensuite, en compagnie des autorités administratives et locales, il est allé prospecter le site de la future agropole du Fouladou. 

 

À en croire le ministre Moustapha Diop « aujourd’hui, nous sommes à Kolda pour visiter l’un des modules régionaux parmi l’un l'un des trois de l’axe sud. L’agropole compte trois modules régionaux qui sont des pôles de développement agro-industriel facilitant la mise en réseau des acteurs de la chaine de valeurs couvrant les régions du sud. Le financement est assuré par la BAD et il est entièrement bouclé à hauteur de 56,07 millions de f CFA. L’agropole va créer 14.000 emplois directs et 35.000 emplois indirects. 365 mille ménages seront impactés positivement par le projet. C’est à juste raison que le président de la république soucieux du développement économique de la Casamance, croit en ce projet révolutionnaire.» 

Ansoumana Keïta, jeune employé de la PME de Bignarabé, avance : « nous gagnons bien notre vie car nous avons choisi de rester chez nous pour réussir au détriment de l’émigration clandestine. C’est pourquoi, nous demandons d’être accompagné et assisté par le renforcement de capacités et d’équipements. » 

Avec l’implantation prochaine des agropoles dans le sud, Kolda qui constitue un potentiel foyer de départ pour l’émigration clandestine va connaitre une baisse du phénomène à cause des emplois créés. 

Pour le ministre, il est plus qu’urgent de matérialiser ces agropoles qui sont une ardente volonté du chef de l’État dans la création d’emplois et la lutte contre l’exode rural et l’émigration clandestine. « Son Excellence le président de la République m’a demandé d’accélérer l’installation des quatre agropoles. Il s’agit des agropoles du nord, centre, sud et ouest, inscrits dans le PAP2 du plan Sénégal émergent. Son excellence le président de la République a particulièrement insisté sur l’implantation de l’agropole sud. » 






Lundi 9 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :