Moustapha Diatta met un terme à sa grève de la faim


Moustapha Diatta met un terme à sa grève de la faim
Le détenu Moustapha Diatta a mis fin à la grève de la faim qu'il observait depuis quatre jours pour protester contre sa détention qu'il juge arbitraire dans l'affaire des maliens supposés impliqués dans les attentats de Grand Bassam. Selon nos sources, c'est suite à une intervention de sa famille, de dignitaires religieux  et de son avocat qu'il a accepté de revenir à de meilleurs sentiments.
Accusé d'avoir aidé une sénégalaise qui a rejoint son mari dans les rangs de l'État islamique en Libye courant 2015, il a été jugé et acquitté de toutes les charges qui avaient été retenues contre lui, à savoir acte de terrorisme par association de malfaiteurs, apologie du terrorisme, financement et blanchiment du terrorisme et détention d'arme sans autorisation administrative.
Mais, pendant que l'affaire Imam Ndao était en instruction, Moustapha Diatta a été inculpé dans le dossier d'arabes maliens cueillis au Sénégal pour leur supposée implication dans les attentats de Grand Bassam, revendiqués par Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI). Ce qui fait que malgré son acquittement, il est maintenu en prison. Chose qu'il a du mal à digérer et depuis quelques jours, il avait décidé de se faire entendre en refusant de s'alimenter.
Décidé à aller jusqu'au bout, Moustapha Diatta avait renoncé à ses droits de visite pour ne pas être sermonné ou découragé par ses proches.
S'il en est arrivé à cette extrémité, nous renseigne-t-on, c'est parce qu'il aurait été innocenté, lors d'une confrontation devant le juge d'instruction, par le témoin qui l'avait cité dans cette affaire d'arabes maliens.
Vendredi 14 Juin 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :