Moussa Baldé à Temento Samba : « Il faut avoir beaucoup de patience pour être né dans un village sans école, réussir et arriver à… »


 « Il faut être patient pour être né dans un village sans école, réussir et arriver au sommet de l’État. Cela veut dire que c’est possible et que la patience paie toujours. Pour preuve, j’ai été accueilli dans des foyers à Dabo, Kolda, Ziguinchor et Dakar avant d’aller en France et tout ceci n’est pas une chose aisée. Je pense que l’essentiel est de travailler », tels sont les mots prononcés par le ministre de l’agriculture et de l’entrepreneuriat rural en direction des populations de son fief.

Tous les notables qui ont pris la parole ont témoigné la même chose à l’endroit du ministre de l’agriculture et de l’entrepreneuriat rural : « une personne sérieuse, honnête, sociable et travailleuse. »

Restant sur la même lancée, le ministre de préciser : « j’étais à Pout pour le matériel agricole qui sera distribué sur l’étendue du territoire. Je sais que l’agriculture doit s’accompagner de matériel étant fils de paysan. J’ai travaillé la terre avec les semoirs jusqu’à être rompu par la fatigue, donc je connais ce que c’est que cultiver », rappelle-t-il.

Avant d’arriver dans son village natal, M. le ministre est passé par les villages de Guiré Yéro Bocar et Ilyao où des prières ont été formulées à son endroit et celui du président pour qu’ils réussissent dans leurs missions respectives...
Lundi 29 Avril 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :