Mort des journalistes Claude Verlon et Ghislaine Dupont : François Hollande et Bajolet tiennent-ils un double discours ?


L'ancien président français a été entendu par le juge en charge de l'affaire Claude Verlon et Ghislaine Dupont du nom des deux journalistes de RFI tués en novembre 2013 dans le nord du Mali suite à leur rapt par un groupe armé. Seulement, François Hollande qui affirmait dans un passé récent être au courant d'une conversation entre un supposé commanditaire et un exécutant, s'est comme par extraordinaire débiné. 
Entendu le 11 janvier dernier, selon l'AFP, le prédécesseur d'Emmanuel Macron a soutenu devant le juge que ses propos ont été mal interprétés par les journalistes avec qui il a eu une discussion sur le sujet. Relancé, il a nié être au courant de l'élément sonore qu'aurait intercepté les services français. 
Auditionné sur le même sujet, Bernard Bajolet, ancien directeur du renseignement extérieur a adopté une posture similaire à celle de Hollande. L'ancien patron de la DGSE qui aurait en octobre dernier affirmé être au courant de l'écoute dont parlait François Hollande ne se souvient pas avoir été si affirmatif. Dans l'écoute en question, le présumé commanditaire disait à son interlocuteur : “Vous avez gâché la marchandise”. 
Les réponses de ces deux personnes clés de l'affaire ont surpris l'entourage des journalistes qui comptaient sur la collaboration de Hollande et de Bajolet pour enfin découvrir la vérité. 
Lundi 28 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :