Mor Ngom aux observateurs de l'UE : « Oui pour une supervision et non à un diktat »

La position des observateurs de l'Union européenne surprend plus d'un. Alors qu'il tenait un panel pour discuter sur la contribution des cadres républicains au dialogue national, le ministre Mor Ngom a révélé qu'ils ne comprennent pas du tout l'attitude des observateurs sur le parrainage.
Considérant qu'il s'agit d'une ingérence qui ne dit pas son nom, le maire de Ndagalma de hausser le ton : "Oui pour une supervision et non à un dictat".


Dimanche 23 Juin 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :