Mondial basket 2019 : Aucune équipe Africaine au second tour, une première depuis 1998

Elles étaient cinq, cinq nations Africaines qui représentaient le continent noir à ce mondial de Basket en Chine. Finalement, aucune d’entre elles n’aura réussi la prouesse de se qualifier pour le tour suivant. Si les Tunisiens étaient à 3 points de se qualifier contre Porto Rico, après leur victoire contre l’Iran. Le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et l’Angola ont tous été éliminés dès la phase des groupes. Un lourd revers pour le basket Africain…


Mondial 1998, la formule à 16 équipes avec 2 sélections Africaines…
Cette coupe du monde masculine de Basket 2019 n’était pas celle des sélections Africaines. Pour cause les 12 défaites subies en 15 matches jouées lors des phases de poules, par les cinq représentants du continent noir. Seuls le Nigeria (NIG 108-66 Corée), l’Angola (ANG 84-81) et la Tunisie (79-67) ont réussi à arracher une victoire dans leur groupe respectif. 
Contrairement à la Côte d’Ivoire et au Sénégal qui affichent au compteur trois défaites en autant de sorties dans la phase de groupes. 
 
Il fallait remonter jusqu’en 1998, lors du mondial de Basket organisé par la Grèce (Athènes) pour faire pareil constat d’échec du basket Africain (Masculin) à une coupe du monde. Pas une seule sélection Africaine au second tour ! 
21 ans plus tard, avec 5 représentants, l’Afrique n’y arrive toujours pas…
Si ce mondial comporte 32 équipes disséminées entre 8 groupes de 4 équipes. En 1998, la compétition ne comptait que 16 équipes dont seulement 2 représentants du continent noir. Une faible présence africaine qui réduisait donc considérablement les chances de qualification au second tour. 
Et, ironie du sort à l’époque le Sénégal était aussi de l’aventure dans le même groupe que le Canada (Groupe A : Sénégal, Italie, Grèce et Canada) en compagnie du Nigeria qui était dans un groupe de la mort (Nigeria, Espagne, Argentine, Australie.) 
Les « Lions » et les « Super Eagles » signaient alors chacun trois cuisantes défaites en trois parties disputées lors de la phase de groupes de ce Mondial en 1998. 
 
Sauf que 21 ans plus tard, en 2019, avec pas moins de cinq représentants (Sénégal, Angola, Nigeria, Côte d’Ivoire, et Tunisie) dans une formule plus ouverte avec 32 sélections. L’Afrique a déçu. Une déroute certes aux raisons diverses, mais aux conséquences partagées pour le Basket Africain. Au-delà de la loi du sport, qui prend en compte les performances et les échecs. Il faudra pour les fédérations et ministères revoir les politiques sportives.
Jeudi 5 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :