Mondial U17 / Malick Daff suite à la défaite des lionceaux : "Il ne faut pas trop leur en vouloir..."


Le sélectionneur national des U17 Sénégalais, Malick Daff, est revenu sur la prestation de ses poulains battus 1-0 par la sélection Japonaise ce samedi lors de la dernière journée du groupe D. Une défaite qu'il a préférée relativiser, vu que le Sénégal était déjà qualifié pour les huitièmes. Néanmoins, il estime qu'il faudra en tirer toutes les conséquences et éviter de reconduire les même erreurs (Pertes de balles, manque de concentration et absence de réalisme sur les phrases offensives.)


Loin d'avoir aligné son onze type au coup d'envoi de la partie, Malick Daff de s'expliquer sur ses choix diversement motivés : " Nous avons laissé au repos beaucoup de joueurs qui étaient sous la menace d'une suspension à cause des cartons. D'autres qui avaient des soucis musculaires ont aussi été préservés, c'était l'occasion de faire tourner parce qu'on a notre huitièmes de finale à préparer",  précisera t'il a la fin de la rencontre.


Forcément agacé par cette déconvenue évitable, il ronge son frein, regrettant la tournure des évènements, tout en se gardant de charger ses jeunes joueurs encore inexpérimentés. " L'équipe s'est bien comportée, mais malheureusement on a pris ce but contre le cours du match. On s'est créé quelques occasions qu'on a pas réussi à convertir, c'est le football, c'est comme ça. On a perdu ce match bêtement, sur des détails. C'est une faute de concentration qui nous a coûté ce but, suite à une perte de balle lors d'une transition offensive. On a laissé des boulevards aux Japonais qui sont très vifs et très explosifs. Il faut apprendre de nos erreurs c'est la loi du sport. " 


Ce revers, pourrait avoir l'effet d'un électrochoc pour les "Lionceaux" juste avant la phase des matches à élimination directe. En effet, avec cette seconde place, le Sénégal pourrait tomber sur un adversaire de poids en huitièmes. Raison pour laquelle Daff entend garder ses troupes mobilisées : " Il ne faut pas trop leur en vouloir, il faut rester serein, rester lucide, apporter les corrections et bien préparer les huitièmes de finale."
Dimanche 3 Novembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :