Mondial U17 / Malick Daf tire le bilan de la preparation des Lionceaux : « La coupe du monde n’est pas donnée...»

Prévue du 26 octobre au 17 novembre au Brésil, la coupe de football des moins de 17 ans s’apprête à démarrer au pays de la Samba. Pour cette édition 2019, il faudra compter avec les « lionceaux » du Sénégal avec à leur tête un certain Malick Daf, le sélectionneur de ladite catégorie. Justement ce dernier est revenu en détail sur la preparation de son groupe (Matches amicaux, hébergement…)


Avec un travail de longue haleine abattu par le staff technique sénégalais depuis cinq mois, cette étape est la finalité de cette fastidieuse préparation pour Malick Daff et les siens. Actuellement au Brésil, la sélection est fin prête pour disputer cette prestigieuse compétition dont la qualification fut durement acquise (Affaire de la fraude des U17 Guinéens, finalistes de la CAN, ils seront disqualifiés au profit du Sénégal qui se qualifiait ainsi pour le mondial Brésilien.)

 

Le coach Daf de se réjouir de la bonne qualité des conditions de préparation de ses protégés : « C’est un bon site, l’équipe de la  Côte  d’ivoire s’est regroupé ici il n’y a pas longtemps. On est très bien ici… » Pour ce qui des matches amicaux récemment disputés, le Sénégal affiche un carton plein avec trois victoires en autant de sorties, même si l’entraineur des U17 sénégalais reste assez mesuré.« On a joué trois matches. Lors du premier match on a joué contre Primevera qu’on a battu 3-0, on a joué contre Brasilis avec à la clé une victoire 3-0 et enfin on a joué contre Haïti défait 4-1. J’aurai voulu qu’on boucle ces matches de préparation sans encaisser le moindre but, mais l’essentiel a été fait », a-t-il confié sur le site officiel de la FSF.

 

Le Sénégal est logé dans la poule D en compagnie des USA, du Japon et des Pays-Bas, les lionceaux devront hausser leur niveau de jeu pour briller au Brésil. D’ailleurs Daf en est bien conscient : « On est conscient de ce qui nous attend, il y a encore des corrections à apporter, tout n’est pas encore parfait. Nous sommes dans la grande compétition, c’est des grandes nations qui se retrouvent là-bas, la coupe du monde n’est pas donnée à n’importe qui. Pour passer les tours, il faut multiplier les efforts. Les joueurs sont conscients de cela, ils s’appliquent et font leur maximum pour respecter les consignes. » Le Sénégal débutera son tournoi le dimanche 27 octobre contre les USA, à 14h GMT au Stade Kleber de Vitoria.

Vendredi 25 Octobre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :