Mondial 2018 / Sénégal vs Burkina Faso : Les inquiétudes d’Aliou Cissé

Ils sont nombreux ces Lions d’ Aliou Cissé qui ne savent plus à quel club se fier. Presque la quasi-totalité de la «Tanière» est à la quête d’un nouveau souffle. Aliou Cissé a du souci à se faire en prélude aux deux rencontres décisives contre le Burkina Faso.


La situation n’est pas encore si alarmante que ça, mais le sélectionneur national, Aliou Cissé, ne devrait pas dormir d’un sommeil profond ces temps qui courent. Parce que, tant que ses joueurs ne seront pas fixés sur leur sort durant ce mercato, il risque de rassembler des joueurs qui seront en plein doute. D’autant que le match aller contre le Burkina comptant pour la 3ème journée des qualifications au Mondial 2018 se jouera le 30 août prochain, soit à un jour de la fermeture du marché des transferts. Sans compter que ce regroupement inclura la manche retour prévue le 3 septembre à Ouaga. Deux échéances importantes que les Lions doivent aborder dans la plus grande sérénité pour garder intactes leurs chances de voir Russie 2018. Actuellement, Aliou Cissé aurait bien aimé que ses joueurs soient dans les dispositions idoines pour ces deux matchs décisifs. Malheureusement, ils sont nombreux ces éléments qui sont en fin de contrat ou en instance de départ. D’autres ne savent pas s’ils seront conservés ou pas alors qu’ils ont commencé la préparation d’avant-saison avec leur club d’origine. Autant de soucis que le sélectionneur voudrait évacuer au plus vite au risque de rassembler des joueurs qui auront la tête ailleurs. Déjà, les matchs de reprise au mois d’août sont difficiles. Manque de rythme, manque de percussion, organismes en rodage ; des joueurs qui n‘ont aucun match officiel dans les jambes, cela devient un peu trop pour Aliou Cissé.

Cheikh Ndoye : En fin de contrat avec Angers, Cheikh Ndoye n’a pas souhaité renouveler son bail avec le SCO. Le milieu de terrain des Lions qui a toujours été appelé par Aliou Cissé se trouve pour l’instant dans l’impasse. Actuellement, il parfait sa condition physique avec les joueurs «chômeurs» regroupés au sein de l’UNFP (union nationale des footballeurs professionnels) qui organise des stages de maintien pour permettre à ces derniers de décrocher une nouvelle proposition. Cheikh Ndoye doit vite se décider pour ne pas perdre encore du temps. Beaucoup de clubs européens sont en plein dans leur préparation.
Saliou Ciss : Tout comme Ndoye, Saliou Ciss est dans la même situation. L’arrière gauche des Lions n’est plus lié à aucun club depuis l’expiration de son contrat avec Valenciennes en juin dernier. Annoncé entre la France et la Turquie, Ciss a également des touches en Championship où Bristol City veut le faire venir. Au moment où l’ancien pensionnaire de Diambars cherche une équipe, son concurrent direct au poste d’arrière gauche en équipe nationale, Adama Mbengue, a déjà fini de signer à Caen.
Cheikh Mbengue : Poussé vers la sortie à Saint-Étienne alors qu’il lui reste deux ans de contrat, Cheikh Mbengue ne sait plus actuellement où donner de la tête. Non seulement sa place en équipe nationale est sérieusement menacée, mais il sera en plus dans l’obligation de chercher un club pour maximiser ses chances de revenir en sélection. Pour l’heure, aucune offre n’est parvenue sur la table des dirigeants de Sainte. Toutefois, Footmercato annonçait le 20 juin dernier que deux clubs de Championship et deux écuries turques étaient venus aux nouvelles.
Kara Mbodj : En instance de départ, Kara Mbdoj n’a pas encore quitté Anderlecht. Pour l’instant, il a repris avec le groupe des «Mauves» lundi dernier en attendant de plier ses bagages et de filer…à l’anglaise. Kara Mbodj avait pourtant une offre concrète du promu Huddersfield Town. Il vise mieux. Il est cependant temps qu’il se décide pour évacuer toute pression de sa tête.
Mame Biram Diouf : Son cas est un peu particulier contrairement aux autres. Mame Biram Diouf n’est pas poussé à la sortie par Stoke City mais le combat de l’attaquant des Lions sera de trouver une place de titulaire chez les «Potters» la saison prochaine. Ce qui sera difficile pour lui surtout qu’il a été fantomatique durant l’exercice écoulé. Un joueur confus dans la tête et qui n’avait pas été tranchant en équipe nationale de 2016 à 2017 puisqu’ayant perdu confiance. Et pour retrouver cette énergie nécessaire pour tout avant-centre, il lui faudra se dégoter un club où il pourra s’exprimer afin de retrouver son football et son sens du but.
Diao Baldé Keita : C’est le joueur sénégalais qui anime le pus le marché des transferts. Diao Baldé Keita est au cœur du feuilleton des transferts. Juventus, Inter Milan en Italie ou encore Chelsea en Premier League, l’attaquant des Lions est officieusement un joueur de la Juve. Sauf que toujours rien. Il est encore bloqué par ses dirigeants de la Lazio.
Henri Saivet : De retour en provenance de Saint-Étienne, Henri Saivet pourrait ne pas rester à Saint James Park. Certes, l’entraîneur des Magpies, Benitez, va lui offrir une chance de le convaincre durant les préparatifs d’avant-saison, toutefois rien n’est certain que le milieu offensif des Lions va rester. D’ailleurs Newcastle lui impose de baisser son salaire hebdomadaire de 26 millions de FCFA. Une parade pour le pousser à changer sans doute de maillot.
Ismaïla Sarr : Révélation de la saison dernière en Ligue 1, Ismaïla Sarr attise les convoitises en France comme en Allemagne. Pour un joueur de son âge (19 ans), cette tempête médiatique pourrait être difficile à gérer. À Metz de le protéger ou de le vendre au plus vite pour permettre au joueur sénégalais d’évacuer toute cette charge qui pèse sur ses épaules.
Pape Alioune Ndiaye : Son transfert à West Ham acté par son désormais ancien vice-président du club turc Osmanlispor, Pape Alioune Ndiaye est toujours resté à quai. La presse anglaise ne cesse d’insister sur ce recrutement, cependant rien du tout jusqu’à présent. L’ombre de PAN n’est pas encore apparue en Angleterre.
Alfred Ndiaye : Absent lors du dernier regroupement des Lions en juin dernier alors qu’il était convoqué, Alfred Ndiaye a également du souci à se faire en club. Villareal ne semble pas compter sur le roc sénégalais et veut le vendre. Pisté par Bursaspor en Turquie, Ndiaye, qui a commencé la préparation avec le Sous-marin jaune, est attendu ailleurs.
Fallou Diagne : Présent dans le groupe de Cissé en juin dernier contre l’Ouganda en match amical (0-0) et face à la Guinée équatoriale (victoire par 3-0), Fallou Diagne ne devrait plus être un joueur du Werder Brême auquel il est lié jusqu’en 2019. Déjà, le club allemand l’avait prêté au FC Metz en janvier 2017. Présent dans le groupe des sans club qui est en stage avec l’UNFP, Diagne attend le premier coup de fil d’un recruteur pour étudier la proposition.

Stades
Vendredi 14 Juillet 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :