Mondial 2018 / Pape Bouba Diop, ancien international : « Ils peuvent faire mieux que nous en 2002 »

Papa Bouba Diop vit à Lens, depuis sa retraite. Auteur du but victorieux (1-0) contre la France en 2002, l'ancien international sénégalais pense que la sélection actuelle, qualifiée pour la prochaine Coupe du monde, peut aller plus loin que sa génération qui avait atteint les quarts de finale.


Mondial 2018 / Pape Bouba Diop, ancien international : « Ils peuvent faire mieux que nous en 2002 »
Très effacé, Papa Bouba Diop a accepté de se confier à ‘’sofoot’’. Dans cet entretien, l’ancien milieu de terrain des Lions, qui vit à Lens (France) depuis sa retraite, s’est prononcé sur le tirage de la prochaine Coupe du monde qui a placé le Sénégal dans le groupe H, en compagnie de la Colombie, de la Pologne et du Japon. ‘’C’est un très bon tirage. On ne peut pas avoir mieux. Avec ça, ils peuvent faire mieux que nous en 2002. Et je le leur souhaite. Nous, on était en quarts de finale ; j’espère qu’ils pourront le faire. Après, on est qualifié et c’est déjà bien.

Mais c’est faisable. De toute manière, quand tu es qualifié pour la Coupe du monde, il n’y a pas le choix. Tu n’es pas là pour éviter la France ou quoi. Si tu veux être grand, il faut rencontrer les grands, c’est comme ça’’, commente-t-il, sans oublier son but qui avait permis aux hommes de Bruno Metsu de terrasser les Bleus (1-0), au Mondial Corée du Sud-Japon. ‘’Le but contre l’équipe de France reste mon meilleur souvenir. La France nous avait colonisés, on parle français, on rêvait tous d’y aller un jour. Et puis on joue dans le championnat de France. Donc, il y a plein de choses qui font que c’est spécial. C’est dans l'histoire’’, rappelle-t-il.


 
L’ancien sociétaire du Jaraaf de Dakar estime que la sélection dirigée par Aliou Cissé a la qualité pour aller plus loin que le quart de finale de 2002. ‘’Derrière, au milieu, devant, on a tout ce qu’il faut’’, fait-il remarquer. Toutefois, il pense que les Lions doivent avoir un état d’esprit conquérant et des ambitions. ‘’Il faut que les joueurs pensent autrement. Ils regardent trop petit. Il faut voir plus grand. Il y a des individualités qui sont bonnes, mais l’équipe c’est autre chose. Nous, quand on voulait quelque chose, on était tous ensemble, on jouait ensemble. Il faut qu’ils prennent conscience de cela, qu’ils prennent exemple sur nous, en complétant avec leur talent’’, conseille-t-il.

‘’Ce n’est pas normal que le Sénégal ait loupé toutes ces compétitions internationales’’

Les Lions vont retourner au Mondial après 16 ans d’absence. Le fait de se qualifier pour Russie-2018 est d’ailleurs ‘’une grande fierté, bien sûr’’, pour le joueur passé au Grasshopper Zürich (Suisse). Mais Papa Bouba Diop croit que ‘’ce n’est pas normal que le Sénégal ait loupé toutes ces compétitions internationales’’, vu le potentiel de talents dont regorge le pays. Après les El Hadj Diouf, Khalilou Fadiga, Ferdinand Coly, Henri Camara, les générations suivantes (avec les Mamadou Niang, Papiss Cissé...) avaient échoué à atteindre cet objectif. ‘’Ça n’est vraiment pas normal, parce qu’on a les joueurs. Moi, je suis en contact avec la fédération. Ceux qui dirigent l’équipe, on en discute et on est tous d’accord là-dessus’’, assure-t-il. C’est son ancien capitaine, Aliou Cissé, qui est aux commandes de la sélection.

‘’Il faut que toute l’équipe soit derrière Sadio Mané et l’accepte comme la star de l’équipe’’

Parmi ces cracks, il y a un certain Sadio Mané. Le sociétaire de Liverpool est la star qui brille en Europe et dans la Tanière. Et ses performances ne laissent pas indifférent l’ancien pensionnaire de Portsmouth et de Birmingham City (Angleterre). ‘’Sadio Mané, ça va être quelque chose. Je pense qu’il sera Ballon d’or d’ici quelques années, se convainc Papa Bouba Diop. Ce qu’il fait... C’est un bonheur de le voir jouer. Mais il faut qu’il continue de travailler comme ça’’. Messi et Ronaldo ne vont pas tarder à prendre leur retraite. Il va y avoir de la concurrence avec les joueurs qui arrivent derrière. Pour Sadio, il faut garder le tempo, quoi’’.

Le natif de Dakar le 28 janvier 1978 conseille d’ailleurs aux pensionnaires de la Tanière de reconnaître l’enfant de Sédhiou comme le patron. ‘’C’est la star aujourd’hui, mais il faut que toute l’équipe soit derrière lui. Il faut que les joueurs acceptent qu’il y ait une star dans l’effectif. En France, c’était Zidane, aujourd’hui c’est Griezmann. L’Argentine c’est Messi. C’est comme ça. Pour chaque pays, il y a quelqu’un dont on parle plus que les autres, mais le plus important reste l’équipe’’, défend-t-il.

Papa Bouba Diop a porté le maillot des Lions de 2001 à 2008. Il compte 63 sélections pour 11 buts marqués.




Enqueteplus 
Mardi 26 Décembre 2017



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :