Moïse Sarr sur la reprise du « Barsa ou Barsaq » : « Il y a des appels d’air pour faire croire qu’il y a des opportunités liées aux effets de la covid »


En marge de la cérémonie de lancement du projet Match de l’Oim en faveur des jeunes diplômés sénégalais et nigérians, Moïse Sarr s’est prononcé sur le regain de départ pour l’Europe par voie maritime constaté ces derniers jours.

Le secrétaire d’État en charge des Sénégalais de l’Extérieur reconnaît que le phénomène a repris et qu’il trouve son origine dans des « appels d’air » visant à faire croire qu’il y a des opportunités liés aux effets de la covid.

« Mais il nous appartient de sensibiliser les jeunes, les familles, leur dire que la voie, ce n'est pas des embarcations de fortune », prêche le secrétaire d’État.

Selon Moïse Sarr, « rester au pays et réussir, c’est bien possible » . « S’ils doivent partir, ils peuvent le faire à travers des mécanismes comme celui que nous venons de lancer aujourd’hui», conseille-t-il.

Le secrétaire d’État se réjouit du dispositif en vigueur pour dissuader les candidats et milite pour son renforcement.

Cependant, la lutte ne doit pas être focalisée sur le « tout coercitif », précise-t-il. La démarche doit aussi être pédagogique en montrant aux candidats à l'aventure des exemples de réussite de migrants de retour. 
Jeudi 8 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :