Modou Samb adjoint au préfet du département de Médina Yoro Foula (Kolda) : « L’enclavement du département a été un atout de taille dans la lutte contre le coronavirus. »


Seul département épargné jusque-là par le coronavirus, l’adjoint au préfet du département de Médina Yoro Foula, Modou Samb revient ici sur les stratégies mises en place pour lutter contre la covid-19. Plusieurs facteurs déterminants ont sauvé le département de la covid-19 pour le moment comme l’enclavement, le contrôle des entrées et sorties entre les départements et la Gambie.

Selon Modou Samb, l’enclavement du département, le contrôle des déplacements ont joué un rôle déterminant dans la lutte contre la covid-19. « En effet, le département de Médina Yoro Foula est épargné jusqu’à présent par la pandémie qui secoue le monde. L’enclavement du département a été un atout de taille dans la lutte contre le coronavirus. Dès le début de la pandémie, les points d’entrée sont très identifiés et limités. Et c’est pourquoi, très tôt, nous avons mis des check-points partout pour filtrer les entrées et sorties. Mais également au niveau de l’axe frontalier avec la Gambie dont nous partageons plus de 200 kilomètres. Nous avons mis à contribution l’ensemble des populations en plus les forces de défense et de sécurité pour la réussite des stratégies.  Et cette démarche inclusive a fait que le département est épargné par le coronavirus. »

Dans la foulée, il poursuit sur le plan de riposte : « je pense que ce résultat est le fruit d’un travail acharné de tous les acteurs qui ont parfaitement collaboré sous la conduite du préfet du département. Ce dernier dès le début a convoqué tous les acteurs pour mettre en place un plan de riposte et de résilience. Et à ce titre, la jeunesse, les élus locaux et partenaires se sont mis vite au travail pour la réussite du plan. Même si la covid-19 touche plus les zones urbaines que celles périphériques, nous restons cependant sur nos gardes. »

Il faut rappeler que ce département ne dispose que d’un centre de santé dont les cas les plus urgents sont traités à Kolda par évacuation. Et dans ce département, les localités sont parfois très éloignées les unes des autres avec un réel problème d’enclavement. C’est pourquoi, le désenclavement de ce département de la région de Kolda est une urgence dans tous les plans

Pour la résilience, il estime que toutes les populations ont été touchées par rapport à ce programme de l’État y compris celui des partenaires. C’est ce qui a permis de toucher toutes les sensibilités, les femmes, les personnes vulnérables entre autres pour la lutte contre le coronavirus...

Samedi 21 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :