Mode « Fast track » ou procédure accélérée : Quand Macky est inspiré par Dr Akinwumi A. Adesina de la BAD


 S’il y a un mot qui ressort souvent depuis la réélection du Chef de l’Etat Macky Sall, c’est la procédure accélérée ou « Fast track » en anglais. Une manière pour les Gouvernants d’impulser une nouvelle dynamique à l’action du Gouvernement. Même si le mot est souvent moqué à travers les réseaux sociaux à cause des irrégularités des actions posées par le Chef de l’Etat, il semble être le slogan à la mode dans le « Macky 2 ».
Mais intéressons-nous au mot et surtout à son apparition dans l’espace public sénégalais. Beaucoup de nos compatriotes penseront l’avoir pour la première fois entendu lors du discours d’investiture du 2 Avril à Diamniadio du Président Macky Sall.   Evoquant l’administration, le Chef de l’Etat avait indiqué qu’elle devait épouser les réalités de son temps et s’adapter à ses missions devenues plus nombreuses(…). Le Président avait continué pour dire que dans la nouvelle dynamique qu’il comptait imprimer à la conduite des affaires publiques, avoir la « ferme intention d’inscrire toutes les actions de l’État en mode Fast track ». « Nous l’avons déjà réussi pour des projets et initiatives majeurs. Il nous faut généraliser ces meilleures pratiques » avait-il laissé entendre.
Le Chef de l’Etat s’était alors en ce moment inspiré du discours du Dr Akinwumi A. Adesina, Président de la Banque africaine de développement qui le 14 Janvier lors de l’inauguration du TER avait évoqué ce concept.
« Monsieur le Président, avec le Plan Sénégal émergent, vous avez placé le pays en mode « Fast track ». La Banque africaine de développement est également en mode « Fast track » pour le Sénégal » avait-il dit.
Quoi qu’il en soit « Fast track », resserrement organique, recentrage des missions, » l’équipe Gouvernementale en place ne manque pas de slogans. Les sénégalais eux ne demandent qu’à voir...
Samedi 13 Avril 2019
Dakar actu




Dans la même rubrique :