Mobilier national : ‘’Un élan de patriotisme et de préférence pour l’artisanat local’’ plaidé par les députés.


La question du mobilier national qui est un programme cher au Président de la République et visant à favoriser l’artisanat sénégalais sur le mobilier importé, a été soulevée lors des plénières à l’Assemblée nationale. Au cours de cette rencontre qui avait enregistré la présence de Papa Amadou Ndiaye, ministre chargé de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur informel, des députés ont rappelé l’engagement du président de la République, Macky Sall, à ‘’octroyer une partie des marchés du mobilier de l’administration au mobilier national’’. 
 
Une raison pour les parlementaires de prôner ‘’un élan de patriotisme et de préférence pour l’artisanat local. Rappelant les métiers essentiels qui composent l’artisanat que sont la menuiserie, l’ébénisterie, la bijouterie, la cordonnerie, entre autres, ils ont sollicité ‘’plus de considération pour ce secteur, mais aussi la revalorisation de ces métiers. En outre, pour la bijouterie, ils ont suggéré au ministre de prendre des mesures pour que l’or produit ici au Sénégal revienne aux artisans-bijoutiers sénégalais’’. 
 
La concurrence déloyale des produits étrangers à l’égard des produits artisanaux a été également déplorée par les députés, lors de cette session. Session au cours de laquelle, les députés ont suggéré la réorganisation du système de l’importation de certains produits tout en promouvant les artisans sénégalais. Les représentants du peuple se sont interrogés sur les conditions d’accès relatives à la commande publique. Ce, avant de relever que ‘’c’est un marché qui doit être exclusivement destiné aux artisans locaux’’.
 
Dans la même lancée, un plaidoyer a été fait au profit des artisans pour ‘’la réhabilitation des villages artisanaux comme Soumbédioune et les maisons des arts. La nécessité de procéder à la valorisation de la filière cuirs et peaux, surtout en ce qui concerne la tannerie, a été également préconisée.
 
Sur un autre registre, les députés ont suggéré au ministre chargé de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur informel, de travailler à impulser un nouvel élan aux chambres des métiers et de procéder au recensement général des artisans. 
 
Prenant la parole, Papa Amadou Ndiaye a sollicité la collaboration des parlementaires pour améliorer la qualité de l’artisanat afin de mettre en valeur le savoir-faire sénégalais et le rendre moderne en vue notamment de résorber le chômage des jeunes, renseigne le rapport dont lecture a été faite aux députés, ce vendredi 11 décembre 2020. Tout en saluant la contribution des artisans dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19, le ministre a invité les parlementaires d’être ‘’les avocats de la consommation locale’’. De son côté, il a annoncé que son département ‘’va non seulement s’atteler à réhabilitation des villages artisanaux, mais aussi à l’élaboration d’une nouvelle vision de ces dits villages afin de les rendre beaucoup plus attrayants’’.
Samedi 12 Décembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :