Mission d’audit à la Sapco : Le Dg Paul Faye pris la main dans le sac

Selon des sources de Libération, l’Inspection des affaires administratives et financières (Iaaf) du ministère du Tourisme et des Transports aériens, qui s’est rendue, hier, à la Sapco a constaté de graves manquements dans l’attribution des terres. Par exemple, le Dg Paul Faye a octroyé de vastes étendues de terre à ses trois enfants, sa femme etc.


Mission d’audit à la Sapco : Le Dg Paul Faye pris la main dans le sac
"Nommé Directeur général de la Sapco en Juillet 2012 par le Président Macky Sall, Paul Faye a vite pendu sa crémaillère et s’est mis à l’abri d’un retournement de situation politique. Il a tout simplement fait le ‘’grand patio’’ (partage), en immatriculant au nom de sa femme, de ses enfants, de son chauffeur et autres parents, des terrains situés dans le domaine de Saly et de ses environs qui dépendent de la Société nationale qu’il dirige», écrivait Dakaractu.com, mardi dernier.
Des faits graves qui ont poussé l’Inspection des affaires administratives et financières (Iaaf) du ministère du Tourisme et des Transports aériens à se rendre, hier, à la Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques (Sapco) comme le révélait Libération dans sa dernière livraison.
Selon nos sources, les Inspecteurs sont tombés des nues en découvrant les attributions de terrains effectuées par le Directeur général, Paul Faye. Non seulement ce dernier s’est «servi» mais il a «servi» ses trois enfants, son épouse et d’autres proches. Interpellé sur ce partage de «bukki» (hyène), le Dg de la Sapco, faute d’arguments, a invoqué la jurisprudence de son prédécesseur Ndiouga Sakho.
Un argument somme toute léger si l’on sait que c’est à cause de la mauvaise gestion que le défunt régime libéral a été défait lors de l’élection présidentielle de 2012. Pris la main dans le sac, Paul Faye risque-t-il des sanctions ? Seul le Premier ministre Mohammad Dionne à qui le rapport sera transmis dans les prochains jours par le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Abdoulaye Diouf Sarr, peut répondre à cette question. 
Mardi 23 Décembre 2014
Dakaractu




1.Posté par cices le 23/12/2014 16:47
CICES OUFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF

2.Posté par cheikh bethio le 23/12/2014 17:18
Ou sont les cathos ?

3.Posté par Ibrahima le 24/12/2014 01:14
Au Sénégal, voler l'Etat est devenu un fait de société et ne choque plus personne. Cela explique le support de Karim Wade par beaucoup de Sénégalais. Tout le monde trouve voler l'Etat normal.



Dans la même rubrique :