Mimi Touré : « L’intégrité physique et morale de nos filles doit être préservée à l’école et dans la société »


Mimi Touré : « L’intégrité physique et morale de nos filles doit être préservée à l’école et dans la société »
Interrogée sur le rapport de l’ONG International Human Rights Watch relatif aux violences sexuelles faites aux filles dans les écoles sénégalaises, l’ancien Premier Ministre Mimi Touré n’a pas fait dans la langue de bois en indiquant que « le sujet est très sérieux, car il s’agit de la sécurité de nos enfants dans le sacro-saint lieu que doit être l’école où la tolérance zéro aux abus sexuels doit être la règle. Le système éducatif regorge bien entendu d’enseignants vertueux et dédiés à leur métier avec dévouement et éthique. Il ne s’agit pas ici d’un procès des enseignants, loin s’en faut, mais il faut aussi reconnaître que les filles sont exposées aussi aux sollicitations sexuelles d’enseignants véreux dans nos écoles et ça ne date pas d’aujourd’hui. C’est une réalité qu’il faut reconnaître et combattre, d’abord par les enseignants honnêtes eux mêmes et les enseignantes surtout. J’ai travaillé pendant des années sur l’éducation des filles en Afrique et les violences sexuelles constituent un facteur premier d’abandon de l’école. Les acteurs de l’école, les parents d’élèves, la société civile et l’Etat doivent travailler ensemble pour éradiquer la violation du droit à l’intégrité physique et morale de nos filles qui ont vocation à être les actrices de développement et les leaders de demain ». 
Lundi 22 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :