Meurtre de Marième Diagne : Indignée, l’Afecrous-T interpelle l'État.

"Après Aïssata Tall, Yoba Baldé décapitée, Coumba Yade tuée par son copain, après une longue liste de femmes, peut-être ce mon tour ou une proche, qui sera la suivante?" C'est l'interrogation faite par l'Amicale des femmes du Centre régional des œuvres universitaires de Thiès (Afecrous-T). Qui, en effet, est très inquiète de la situation des femmes du Sénégal qui sont devenues victimes de meurtres récurrents. Ceci fait suite au rappel à Dieu de leur camarade Marième Diagne Faye, étudiante en 3 ème année de Génie civil à l'Institut universitaire de technologie (Uit) tuée à coup de couteau par son ex-petit ami, Assane Guèye.
Face à la presse, l'Afrecrous-T demande plus de protection à l'autorité étatique.


Vendredi 13 Mars 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :