Merkel au Sénégal pour sauver les meubles (Par Papa Ibrahima Diassé)


Merkel au Sénégal pour sauver les meubles (Par Papa Ibrahima Diassé)
Tomber à pic ! C’est tout ce, à quoi on peut assimiler la visite officielle de 48h de la chancelière allemande à Dakar, Mme Angela Merkel, première étape d’une tournée africaine devant la mener ensuite au Ghana et au Nigeria. 

Au moment où la grogne gagne du terrain contre la sur occupation du marché sénégalais des entreprises et multinationales françaises avec ses lots de  crispations lourdes de conséquences, la 
chancelière allemande débarque manifestement avec une réelle volonté de « sauver » les meubles. D’abord en réorientant la destination Sénégal vers d’autres pays comme le sien, ce qui drastiquement rehausse l’image de la diplomatie économique du Sénégal, en démontrant sa capacité à être autonome dans l’élaboration et la gestion de ses coopérations d’abord bilatérales, avec quels que pays que ce soient et multilatérales, avec l’ensemble des pays du Nord. 

Cela est d’autant plus cruciale que dans les valises de l’hôte de marque du Sénégal, qui arrive à un moment charnière, on note une délégation de centaine d’hommes d’affaires, d’investisseurs et de journalistes dont la seule mission est d’assurer le Marketing du pays de la Teranga en Allemagne et au-delà, dans toute l’Europe. Ces pontes de l’économie allemande sont alors présents au Sénégal pour explorer des opportunités d’affaires qui n’en manquent visiblement pas, en vue d’une coopération gagnant-gagnant avec l’Allemagne, mieux organisée et surtout plus fructueuse. 

Sachant que Merkel n’est pas n’importe qui, et l’Allemagne pas n’importe quel pays, il était devenu primordial pour Macky Sall de nouer une forte relation amicale avec la bonne dame ce, au fil de leurs nombreuses rencontres internationales où ils se sont croisés, et jouir naturellement de son leadership politique international. 

L’ensemble des accords signés portent essentiellement sur le volet énergétique à travers  le renforcement de l’efficacité énergétique et la formation avec comme but de doter à notre pays une indépendance dans ce domaine à travers la mixité.

Ce qui nul doute va booster le plan Sénégal Émergent en pleine phase active de sa mise en œuvre. La portée d’une telle visite est donc hautement stratégique en ce sens qu’il redynamise dans un autre registre le secteur privé national en l’ouvrant au marché allemand. Ce que semble bien comprendre Dakar qui a bien fait de recevoir pour la première fois un dirigeant du monde à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass, une manière de passer au cœur de Diamniadio, porte étendard des projets du PSE pour faire voir à  Mme Merkel les nombreuses réalisations d’un tel plan de développement. 

Cet axe offre en effet une vue panoramique de l’ensemble des infrastructures sorties de terre dans le cadre du PSE. La cerise sur le gâteau c’est que Mme Merkel décide de regarder désormais d’un autre œil le Sénégal en finançant l’électrification de 300 villages dont la convention a été déjà signée entre autres protocoles. Une nouvelle synergie d’actions qui va  profondément revoir le volume des échanges commerciaux entre les deux pays estimés jusque là, à seulement 120 millions d’euros. 

Papa Ibrahima Diassé
Jeudi 30 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :