Merci Monsieur le ministre de l'Intérieur ! Et si vous en faisiez de même avec ces autres policiers ?


Nous avons tous été touchés par cet acte inqualifiable de cet élément des forces de l'ordre qui agresse en giflant un citoyen sénégalais sans retenue. Un acte dénoncé, condamné par tous. Nos remerciements à ceux qui ont sonné l'alerte pour mettre les autorités face à leurs responsabilités. Des autorités, promptes et pragmatiques par la réaction et les sanctions qui sont tombées sans tarder.
Une gifle qui en réalité, est l'arbre qui cache la forêt, Amnesty International Sénégal, le Forum Civil, le Sénégalais lambda ne me démentiront pas.

Pour ne pas vous fatiguer, je vais droit au but! Au-delà de la violation des droits humains, combien est ce que nous coûtent nos services publics forces en termes de prises en charge financière et manque à gagner? Ceci, même s'il faut reconnaître qu'il y a parmi eux des hommes de valeurs, hautement à la mesure de leurs missions et responsabilités. La corrélation se trouve forcément au niveau des pertes. Pertes en vies humaines, pertes en droits humains et pertes financières.
Des Sénégalais meurent chaque jour en grand nombre, du fait du comportement irrespectueux de certains transporteurs, favorisé par le comportement irresponsable de certains hommes de tenue en faction sur les routes. Combien est ce que cela coûte aux Sénégalais, la corruption sur nos routes?

Bravo Monsieur Aly Ngouye Ndiaye ! Des Sénégalais ont pointé du doigt une faute grave et vous avez promptement sanctionné. Il n'arrivera rien à ces braves concitoyens qui vous ont alarmé. Alors, qu'il n'arrive plus rien à ces autres qui dénoncent la corruption sur nos routes. Et si cela arrive demain, retrouvez le même courage pour sanctionner avec promptitude.
Nous sommes meurtris Monsieur le Ministre de voir certains hommes de tenue, censés valoriser la République, se vouer du matin au soir à marchander la vie des Sénégalais avec des chauffards irrespectueux des règles et de la vie humaine, au somptueux prix de 2000 ou 3000 francs. Imaginez ce préjudice en notre sens inquantifiable Monsieur le Ministre. N’êtes-vous pas au courant Monsieur le Ministre?
Nous louons votre réactivité, mais je douterais de votre bonne volonté si toutefois la corruption sur nos routes continue, sans aucune sanction de votre part. Sinon, je comprendrais que les sanctions sont sélectives et bonnes que lorsqu'elles sont circonscrites à des effets d'annonce, à la théâtralisation et au bluff. Si vous êtes capable de sanctionner pour une gifle, aussi retentissante qu'elle soit, faites en de même alors pour vos autres collaborateurs qui sacrifient des milliers de vies sénégalaises, et qui nous font perdre des milliards avec la complicité de certaines autorités. Et cela, au vu et au su de tout le monde passif que nous sommes.

Dans le cas contraire, votre loi, votre équité, votre éthique, votre projet, votre justice, votre politique ne seront qu'à l'image de ce que nous voyons tous les jours au Sénégal....de la politique politicienne. de la poudre aux yeux, des slogans pour se détourner de l'essentiel. Rien n'aura changé du fonctionnement de nos institutions, des corps de contrôle, de la justice sénégalaise, du parlement, des politiques publiques. Et s'il vous arrive d'aller lion, alors là, l'espoir sera permis, d'un Sénégal tout nouveau, d'un Sénégal émergent d'un pan.

Nous sommes à l'écoute Monsieur et le Ministre. Nous vous regardons Monsieur le Ministre. A vous de jouer et nous verrons.
 
L'Essentiel, le Sénégal !
Par souci et par conviction, vive le Sénégal, vive la Nation !

Abdourahmane Sow Citoyen sénégalais
Président de la Commission Orientations et Stratégies COS/M23
 
Dimanche 25 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :