Menaces de représailles contre Macky Sall lors de la célébration des 900 jours de détention de Khalifa : Cheikh Ndiaye tire sur Dias


 Lors de la célébration des 900 jours de détention de Khalifa Sall à Rebeuss, ses amis ont tenu une manifestation à laquelle a pris part Barthélémy Dias maire de Mermoz/Sacré-Cœur. Évoquant  la position de Macky Sall au sujet de la libération de Khalifa Sall, Dias fils en a profité pour prévenir ce dernier que s’il termine son mandat, il aura à rendre compte de toutes ses « bavures ». Pour Cheikh Ndiaye, Responsable Politique Apr Grand-Yoff, cela n’est qu’une menace de plus.
« Barthélémy depuis 2014, a tellement fait de menaces comme d'ailleurs ceux du Pds qui avaient juré sur le Coran et la Bible que si Karim Wade était arrêté et emprisonné, le Sénégal et le Président Macky Sall allaient disparaître. Il ne s'est rien passé.  Idem pour Barthélémy sur l'arrestation et l'emprisonnement de Khalifa Sall. Malgré les multiples menaces de cet homme parfois des plus audacieuses, il ne s'est aussi rien passé depuis la condamnation de son mentor Khalifa Sall » a-t-il d’abord rappelé. Sur l’intervention de Barth, le jeune apériste de faire savoir que de toutes les façons, le Président Macky Sall est respectueux de la loi. C'est pourquoi durant les sept dernières années, beaucoup de réformes ont été prises pour inscrire son action sous le seul prisme des lois et règlements malgré toutes les tentatives de désinformation ourdies et exécutées par des gens qui ne sont intéressés que par le pouvoir pour faire autre chose que gouverner. « L'opposition ne peut nous distraire, ni par des actions de rue, ni par des menaces. Ils ont tenté depuis 2012 et depuis lors, les tentatives ont été infructueuses et il en sera toujours ainsi parce qu'elle est animée de mauvaise foi » a-t-il fait savoir.
 
Vendredi 30 Août 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :