Médina Chérif : Les populations de Kossanké demandent au PUDC de les sortir du désenclavement


Médina Chérif : Les populations de Kossanké demandent au PUDC de les sortir du désenclavement
Les populations de KOSSANKE,  une zone composée d’une vingtaine de villages située dans la commune de Médina  Chérif (Kolda), invitent l’État du Sénégal à leur accorder une attention particulière. En effet, cette partie du Sénégal est l’une des zones les plus enclavées du pays. Elles ont profité de l’inauguration, le 07 Juillet 2018,  de leur poste de santé, construite par Word vision et entièrement équipée par le conseil municipal qui a également pris en charge le personnel, pour exprimer leurs doléances.  En effet, selon le chef du  village, « on avait l’impression d’être  oublié. Si on tombe malade pendant l’hivernage, vous avez 8 chances sur 10  de mourir. Nous remercions les partenaires et le maire qui viennent de construire un poste de santé. Mais il nous faut des pistes pour nous sortir de l’enclavement. Il nous faut aussi des forages » Même son de cloche chez le maire, M. Mamadou GANO, qui invite l’Etat à « accompagner le conseil municipal et à accorder une attention particulière à cette zone. Le conseil municipal, avec l’aide de World Vision a construit et équipé un poste, nous demandons à l’Etat de construire les infrastructures complémentaires (maternité) et de doter le poste d’une ambulance. Pour une population estimée à environ 7000 habitants, il faut des forages et nous lançons un appel au PUDC. Sur les 62 villages que compte la commune, seul un est électrifié »  L’édile de la ville, met sur la table les potentialités hydroagricoles de sa commune, avec le bassin de l’Anambé qui fait de sa commune une zone riche que l’État gagnerait à accompagner.  En plus de l’inauguration du poste de santé, la commune de Médina Chérif a aussi vibré au rythme de la finale de la coupe du maire qui a opposé l’ASC Saré Maoundé à  ASC saré Kadry. Finale remportée par cette dernière sur le score de 1 but à 0. Finale qui a mis fin à un tournoi qui avait opposé 20 villages. Pour les besoins de la finale, le maire n’a pas lésiné sur les moyens en mettant sur la table plus d’un million de francs.
Dimanche 15 Juillet 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :