Me Ousmane Sèye sur la recrudescence des violences conjugales : « Il faut que force reste à la loi »

Depuis quelques temps, la récurrence des violences conjugales défraie la chronique, avec le drame des Maristes au centre duquel se trouve la dame Aïda Mbacké. Dans cet entretien avec Dakaractu, Me Ousmane Sèye analyse le phénomène et indexe une dépravation des mœurs sous le mode d’un « choc des valeurs » africaines et occidentales. L’avocat dénonce un mauvais usage des réseaux sociaux, aux contrecoups néfastes sur l’équilibre du couple. L’absence de communication entre conjoints est aussi décriée par la robe noire. Me Sèye, qui milite pour une application de la loi dans toute sa rigueur, n’en pense pas moins qu’il faille restaurer le rôle de la famille (au sens large du terme) dans le couple. Pour finir, il explique les dispositions prévues par la loi en cas de drame conjugal.


Mercredi 28 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :