Me Oumar Youm : « Il n’y a aucune honte à plier une élection dès le Premier tour (…) Nous avons été surpris par les résultats de Ziguinchor »


Accusé par l’opposition de vouloir passer coûte que coûte au premier tour, le camp présidentiel se défend et sort ses arguments. L’un de ses membres balaie du revers de la main l’argument selon lequel, le cumul des résultats obtenus par les opposants réalisés dans chaque région contraindraient son candidat Macky Sall à un second tour. Selon Me Oumar Youm, cette justification ne tient pas la route en ce sens qu’il ne s’agit pas d’une élection locale. 

D'après le Ministre directeur de cabinet du président sortant, il faut faire l’addition des voix sur toute l’étendue du territoire pour dégager des tendances. En outre, Me Youm se dit à l’aise dans une démocratie où les élections se terminent au premier tour. “Tant que c’est le peuple qui décide en toute souveraineté”, se justifie-t-il. Encore que, poursuit le proche collaborateur de Macky Sall, la Constitution “prévoit le mécanisme du premier et du second tour”. 
 
À Touba et à Ziguinchor, la coalition présidentielle a été battue à plate couture respectivement par Idrissa Seck et Ousmane Sonko. Des défaites qui ont surpris Benno Bokk Yaakaar. “Nous avons été surpris par ces défaites”, avoue Me Youm. Mais ces revers ont été effacés par la percée réalisée à Dakar, se console le Ministre directeur de cabinet du président Sall. 

Dans son propos, il fustige la sortie de Me Moussa Diop contre l’autoroute Ila Touba. Pour lui, c’est un dérapage que ne devrait pas faire un homme responsable. Il demande à l’incriminé de présenter ses excuses à la communauté mouride.  
Jeudi 28 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :