Me Madické Niang : " Le rejet de son inscription n'est pas fondé. Le délit pour lequel il était condamné n'est pas prévu parmi les infractions visées par l'article 31"

"Dans une démocratie, ce n'est pas au président sortant de choisir ses adversaires". Tel est du moins l'avis de maître Madické Niang qui estime que le délit pour lequel Karim Wade a été condamné n'est pas prévu parmi les infractions visées par l'article 31.
À Me Madické Niang de clamer que le rejet de l'inscription de Karim n'est pas fondé. Toutefois il précise que le Pds n'a pas de plan B. " Nous n'avons pas de plan B ni C. Karim Wade reste et demeure notre plan B", conclut-il...


Mardi 3 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :