Me BABOU EST-IL ALLÉ TROP LOIN ? « Touba est un haut lieu de tous les trafics : Rim, chanvre indien... Serigne Touba voulait faire de sa ville une cité bénie mais ...L'État est frileux »


 Abdoulaye Babou persiste et signe. "Touba est devenu un lieu de tous les trafics, contre la volonté de son fondateur Cheikhal Khadim qui voulait faire de sa ville une cité bénie où on adore Dieu. Nous vivons une réalité. Touba est le milieu où tous les trafics se font. Commençons par le trafic de véhicules, les RIM, le trafic de chanvre indien. Il nous arrive au tribunal d'avoir des procès où il est fait état de saisie de camions de chanvre indien ... ''
L'avocat continue : '' Il y a 700 dépôts illégaux de médicaments contre  40 officines. '' Dans le Grand Jury où il était l'invité ce dimanche, l'avocat a, dans la foulée,  frontalement accusé l'État du Sénégal de faiblesse, confiant que ses démembrements n'y existent que de nom. D'ailleurs, s'étonne Me Babou, '' même la douane n'intervient pas dans la cité religieuse. '' 

Parlant toujours de ce  commerce de médicaments qu'il traite de frauduleux, il se voudra catégorique. ''  C'est un commerce de mafieux. C'est un fléau. Pourquoi depuis plus de 40 ans, des faux médicaments sont vendus? Ceux qui ont ouvert ces 700 dépôts se connaissent. Ils se cotisent à coups de milliards, envoient quelqu'un dans un pays comme la Guinée, s'approvisionnent en faux médicaments qui ne sont même commercialisés là-bas. Deux camions qui contiennent un chargement de un milliard 350 millions  de faux médicaments non contrôlés de la Guinée jusqu'à Touba, il y a forcément anguille sous roche... ''

L'avocat qui revendique sa '' mouridité '' et s'engage à mener le combat même si celui-ci devait lui coûter la vie, poursuit en ces termes : '' Ceux qui font ce trafic sont puissants et sont protégés. Tous ceux qui trafiquent ces faux médicaments, qui ouvrent des magasins pour tuer les gens, tous ceux qui les soutiennent sont en porte-à-faux avec le message de Serigne Touba. Ils doivent être dénoncés et châtiés! ''

Abdoulaye Babou de s'interroger sur la conduite des gendarmes déroulant les enquêtes, et qui freinent dans leurs ardeurs dès que des Mbacké-Mbacké de haut rang sont cités. '' Les gendarmes eux-mêmes se sont autocensurés puisque des Mbacké-Mbacké sont impliqués. Les gros poissons, qui a osé les citer? Personne ! ", s'offusquera-t-il, estimant que ce qui se passe prend le contre-pied de la volonté du Khalife Général des Mourides qui '' n'a de cesse de  rappeler la sainteté de Touba. ''

L'invité du Grand Jury de réitérer les menaces de mort qu'il aurait reçues de Serigne Khadim Mbacké. '' Il a donné l'ordre aux gens de m'attaquer. Qu'il sache que je suis un élu de Serigne Touba! ''

Il faut signaler que l'ancien officier de police a tenu dès l'entame à faire un témoignage sur Bruno Diatta en ces termes. '' Le Sénégal a perdu un digne fils, dévoué entièrement à l'État jusqu'à son dernier souffle. Il s'est toujours distingué par sa discrétion. Mais qu'il est efficace !"



 
Dimanche 23 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :