Mbour / Projet port de Ndayane : Le Pad, Dp World et les Domaines traînés en justice


Le  jeudi 22 octobre 2020 sera un jour spécial à Mbour. En effet, trois institutions citées par l’Association pour la défense, la protection et la sauvegarde écologique du site de Ndoucoumane et alentours (ADPSESNA), devront répondre devant le tribunal. Ainsi, le Directeur du Port Autonome Dakar, le Directeur des Impôts et Domaines et le le Directeur Général de Dubai Port World, ont été assignés pour expropriation de terres  dans le cadre de la réalisation du nouveau port de Ndayane. L’audience sera publique selon le texte qui nous est parvenu.
Dans une note circulaire envoyée par l’association aux différents journalistes, elle indique que « ce projet est jugé par notre Association pour la défense de l’environnement comme un projet prématuré, hâtif, démesuré et génocidaire s’il devait être réalisé comme il a été présenté. En sus de sa démesure et de son coût de 3.000 milliards comme avancé, des populations sont expropriées et chassées de leur terre : hôtels, restaurants, écoles, centres culturels, espace théâtral, cimetière, champs agricoles, élevage, centre maraîcher, etc. »
L’association dans son texte, justifie que « ce drame social ajouté à une déforestation de zones protégées et de pollution jamais égalée dans des espaces protégés et des espaces marins exceptionnels où les baleines viennent mettre bas; s’y ajoute un conflit foncier grave déjà arbitré par Monsieur le président de la République et qui a rencontré le refus des autorités des Impôts et Domaines de Mbour qui ont rejeté l’arbitrage du Chef de l’État. Du jamais vu ! »
Vendredi 16 Octobre 2020
Dakar actu




Dans la même rubrique :