Mbour : Le pêcheur légitime sa consommation de chanvre indien par « une volonté de soigner sa cardiopathie »


Mbour : Le pêcheur légitime sa consommation de chanvre indien par « une volonté de soigner sa cardiopathie »
Pêcheur de profession, le sieur Nd. Ibrahima devra prolonger son séjour carcéral pour au moins une semaine encore. Et le mardi 17 août prochain, il saura quel sort l’attend, après avoir été trouvé en possession de 2,5 kilogrammes de chanvre indien, alors qu’il tentait de rallier la localité de Djiffer à Mbour où son embarquement était prévu, le surlendemain.
« J’en ai acheté à la plage pour 80.000 F. J’ai vu que le prix était accessible. Je le prends pour soigner ma cardiopathie », a dit le mis en cause qui, dans un véhicule en route vers Mbour a été appréhendé par les agents de la douane en faction sur cet axe.
Le ministère public qui a visé les faits de contrebande et d’offre et de cession de drogue, a requis une application de la loi. La défense assurée par Me Ousseynou Ngom a, elle, contesté les faits visés. Il a estimé que l’infraction de contrebande visée par le parquet n’est pas caractérisée. Pour lui, si son client a été trouvé en possession de cette quantité de drogue, c’est pour sa consommation personnelle.
« C’est juste un ravitaillement », a-t-il plaidé en relevant l’absence d’éléments probants à même de prouver sa volonté de céder ou d’offrir cette drogue à qui que ce soit. Au vu de tout ce qui précède, il a invité le tribunal « à relaxer son client des faits de contrebande et de disqualifier les faits d’offre et de cession en détention de drogue en vue de sa consommation personnelle. Et enfin de lui appliquer une application bienveillante de la loi ». L’affaire a été finalement mise en délibéré et la décision du juge est attendue le mardi 17 août prochain...
Mardi 10 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :