Mbour : L'appel poignant des marchands ambulants menacés d'expulsion du Marché.


Visés par une sommation du préfet de Mbour qui leur ordonne de quitter le marché local dans les meilleurs délais, les marchands ambulants sont aujourd'hui inquiets. Face à la descente imminente de l'autorité sur le site, afin de procéder à leur déguerpissement, ils ont lancé un appel poignant pour solliciter du préfet un délai de 15 jours. C'est-à-dire le temps de passer la fête de Tabaski avant d'agir. 

Ce jeudi, ils ont fait une déclaration pour lancer un appel. "À 12 jours de la fête de Tabaski, nous ne demandons qu'un délai au préfet avant d'agir. Nous sommes tous des jeunes et avons investi notre argent pour préparer la fête de Tabaski. Certains d'entre nous ont engagé des dettes auprès des institutions de crédit pour acheter des marchandises. Nous estimons qu'il n'est pas le moment idéal de nous déguerpir de ces lieux'', a déclaré le porte-parole des marchands ambulants du Marché de Mbour. 

Moustapha Ndiaye, puisque c'est de lui qu'il s'agit d'inviter le préfet à leur accorder un délai et d'attendre la fin de la fête pour passer à l'action. "Le préfet  a donné l'ordre à tous les marchands ambulants de quitter les lieux. Une décision qu'il dit légitimer par la construction du marché. Nous sommes tous d'accord que le marché est dans un désordre manifeste. Il se trouve, cependant, que le moment est mal choisi pour réorganiser ce marché. Nous sommes à la veille de la Tabaski. Nous leur avons demandé juste d'attendre l'après Tabaski pour agir. Nous sommes disposés à suivre leur volonté. Mais nous demandons juste un délai de 15 jrs. Nous estimons que reporter cette décision de nous déguerpir est la seule décision pacifique'', a dit M. Ndiaye qui dit ne rien exclure, avec ses semblables, pour protéger leurs marchandises. 

''Nous n'accepterons pas que les autorités détruisent nos marchandises. Nous avons été informés que l'opération de déguerpissement allait être mise en œuvre ce soir. Nous  sommes déterminés à passer la nuit ici pour veiller sur nos biens", a confié le porte-parole des marchands ambulants du marché de Mbour.
Jeudi 8 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :