Mbour-Jaol : Les chiffres satisfaisants du Nano Crédit de la DER/FJ.


Conformément à la vision du Président de la République Macky Sall, dans le cadre du renforcement de son intervention pour l’autonomisation des femmes et des jeunes, la DER/FJ a conçu le Nano-crédit avec comme points d’ancrage les marchés traditionnels, les quais de pêche et les quartiers. L’efficacité de ce produit et son impact socio-économique auprès des jeunes et femmes, ont poussé le Chef de l’État à inscrire le Nano-crédit dans le programme Xeuyou Ndaw gni. Ce qui révèle la pertinence voire l'importance d'un tel mode de financement destiné aux jeunes et femmes. 

Pour le délégué général à l'entrepreneuriat rapide, Pape Amadou Sarr, le Nano-crédit a enregistré des résultats très satisfaisants dans le département de Mbour, après un peu plus d'un an de mise en service. "L’aventure nano-crédit a débuté pour la DER/FJ en juin 2020 au Marché Central au Poisson de Pikine avec un montant initial de 25 000 000 millions. Après plus d’un an de mise en service, le Nano-crédit continue d'enregistrer des résultats satisfaisants. 
À Joal, le point Nano-crédit a démarré ses activités le 26 juin 2021. Depuis lors, 1. 625  ont bénéficié de ce financement avec 2 220 crédits octroyés pour un montant 125 000 000 FCFA de volume de crédit octroyés soit un taux de remboursement de 86%. À Mbour, le point Nano-crédit a démarré ses activités le 26 juin 2021. Depuis lors, c'est 1.126 bénéficiaires, 1.389 crédits octroyés, 76 075 000 FCFA de volume de crédit octroyés soit 97% de taux de remboursement", se réjouit le délégué général Pape Amadou Sarr. 

En outre, dans le département de Mbour, il y a eu le financement de 3 camions de 5 tonnes et 2 camions de 10 tonnes pour un financement global de 112 000 000 FCFA, 8 pirogues en fibre de verre ont été financées pour un montant total de plus de 80 000 000 FCFA. Ces résultats démontrent à suffisance la pertinence d’un tel produit et l’intérêt que les cibles ont pour ce service financier de proximité destiné essentiellement à accompagner les activités courantes des auto-entrepreneurs, en particulier « informels » qui n’ont pas accès au système financier classique", rappelle encore Pape Amadou Sarr...
Dimanche 5 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :