Match de gala CAF Awards 2018 / Grosse dispute entre les « Lions » de la génération 2002 dans les vestiaires : Insultes entre Diouf et Cissé, Moussa Ndiaye et Pape Malick Diop séparés par Salif Diallo


Match de gala CAF Awards 2018 / Grosse dispute entre les « Lions » de la génération 2002 dans les vestiaires : Insultes entre Diouf et Cissé, Moussa Ndiaye et Pape Malick Diop séparés par Salif Diallo
Le match des légendes des CAF Awards, lundi dernier, a été une belle occasion pour Aliou Cissé et ses détracteurs de la génération 2002 de solder leurs comptes. C'est un véritable « Ndeup » qui a eu lieu, dans une atmosphère hystérique, renseigne le quotidien l’observateur.

Les lions de la génération 2002 ont rechaussé les crampons et réchauffé les cœurs des fans présents au stade LSS. Sur le terrain, les galipettes d’El hadji Ousseynou Diouf face aux légendes du football Africain ont réveillé joies et souvenirs. Mais après cette belle prestation, il s’est joué un autre match entre quatre murs et qui a opposé des joueurs d’une même équipe mais dont les intérêts sont désormais divergents.

À la limite, c’était un règlement de comptes entre des ex partenaires, qui par presse interposée s'opposaient. Une petite étincelle pour exploser le vestiaire. En effet, l’ancien sélectionneur adjoint Laye Sarr, leur a demandé de taire leurs divergences et d’unir leurs forces en faisant bloc derrière le sélectionneur Aliou. A la suite de Laye Sarr, l’ancien international sénégalais Makhtar Ndiaye  abonde dans le même sens, jugeant les critiques contre Cissé inopportunes. C'est à ce moment précis que Diouf bondit de sa place pour reprendre de volée son ancien coéquipier : «  Tu te tais, tu ne vis même pas au Sénégal pour savoir ce qui se passe » Makhtar Ndiaye tente de dompter le lion par les sentiments : « Vous êtes mon grand frère, mais vous ne devez pas me dire certaines choses. » 

Diouf se déchaine comme pour montrer à tout le monde qu’il n’a pas froid aux yeux, il se retourne vers Aliou Cissé pour lui dire ses vérités, les yeux dans les yeux. Il nous répète ses mots au téléphone : « Je lui ai dit avant les CAF Awards, on avait fait un match ici au stade LSS, Aliou Cissé avait pris tous les numéros. Mais il n’a appelé personne ! Aliou Cissé fais le contraire de ce qu’il dit… Il faut accepter les critiques aujourd’hui personne n’est content de toi. Ce n’est pas normal que tu refuses de serrer la main de l’entraineur de Génération foot Mady Touré parce qu’il t'a critiqué, tu te prends pour qui ? » Lance furieusement Diouf à l’ endroit de Cissé.

Ce dernier qui écoutait sereinement, prend à son tour la parole : « El Hadji, après ma nomination, je suis venu te voir pour te dire mon souhait de travailler avec toi, comme Bruno Metsu le faisait avec feu Jules François Bocandé. » Une version balayé par le double ballon d’or, qui reproche à Aliou Cissé ses réticences à dialoguer. Mamadou Diallo s’en mêle et assume publiquement ses prises de position contre coach Cissé, dans ce tohu-bohu, Moussa Ndiaye et Pape Malick Diop entrent dans les débats. Il faudra l’intervention de Laye Sarr, Souleymane Ndéné Ndiaye pour calmer les débats.

Lobs
Jeudi 10 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :