Matar Diokhané : "Avant l'installation de notre groupe d'auto-défense, nous avons consulté des sages"de


Matar Diokhané : "Avant l'installation de notre groupe d'auto-défense, nous avons consulté des sages"de
Dans la deuxième manche marquée par la prise de parole du Procureur, Matar Diokhané est entré dans les détails de la constitution d'un groupe d'auto défense après les événements de Diourbel. En parfaite adéquation avec la ligne de défense mise en place, l'accusé a fait savoir qu'avant d'entreprendre quoi que ce soit, ils se sont rapprochés de leurs aînés du mouvement ibadou. Ainsi, ajoute Matar Diokhané, le président d'alors du mouvement Fallah, Ahmed Sow, a été rencontré par lui et Moussa Mbaye. “Il a donné son aval en nous disant quelque chose comme : les idées aux grands, la force aux jeunes”, se souvient Matar Diokhané. L'Imam Babacar Sall du mouvement Al Fallah a été également consulté par les jeunes sunnites qui voulaient mettre sur pied cette association qui prendrait maintenant la défense de nos prêcheurs. 
Au sujet de leur rencontre avec le Dr Ahmed Lô du mouvement Istiqama, Matar Diokhané a affirmé que l'un des leaders du mouvement Ibadou avait donné son onction à condition que leur action n'aille pas au delà d'un simple soutien à Abdou Karim Ndour. 
Revenant sur les réels objectifs de ce groupe d'auto défense que lui et ses semblables voulaient implanter, il argue que c'était uniquement pour se défendre à travers les arts martiaux. "Ce qui n'a rien à voir avec le jihad", précise Diokhané. 
Lundi 30 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :