Matam : Le Garde des sceaux, Me Malick Sall, au chevet des populations suite aux intempéries qui ont frappé le pays


Lors d'une cérémonie tenue ce samedi à la gouvernance de Matam, maître Malick Sall, accompagné du  secrétaire général adjoint de la présidence de la République, M. Diattourou Ndiaye, du président du Conseil départemental de Ranérou, M. Amadou Dawa Diallo, de son Directeur de cabinet, M. Souleymane Nasser Niane, du Dage, M. Abdoulaye Sy, du Directeur des Constructions, M. Abdoulaye Amadou Diop, a apporté le soutien de l'État aux populations du Fouta.


Comme beaucoup d’autres localités du Sénégal, la région de Matam n’a pas été épargnée par les intempéries. C’est pourquoi, elle a bénéficié de l’assistance du gouvernement à l’instar des autres zones touchées. 
Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall qui a apporté ce soutien ce samedi à Matam en présence de l’administration territoriale, des leaders politiques locaux, a exprimé la compassion et la solidarité agissante du chef de l’Etat aux Foutankés. 
Il a également remis un premier geste de soutien et de soulagement composé de denrées alimentaires, de matériaux de construction, de produits d’entretien et autres effets dont les sinistrés ont le plus besoin. « Cet acte de haute portée humanitaire traduit une fois de plus l’essence de son combat auprès des populations, notamment pour aider à les soulager, à chaque fois que de besoin », a déclaré Me Malick Sall. 
Le Garde des Sceaux a rappelé que depuis son accession à la magistrature suprême, à travers le Plan Sénégal Émergent (Pse), le Président de la République Macky Sall a inscrit, au cœur de ses priorités gouvernementales, le désenclavement économique et la lutte contre la pauvreté sous toutes ses formes. 

C’est pourquoi, a indiqué le ministre, «de nouvelles approches parmi lesquelles l’inclusion sociale (couverture Maladie Universelle), l’équité (Bourses familiales) et la territorialisation des politiques publiques (Acte 3 de la décentralisation) ont été mises en œuvre pour notre plus grand bonheur, à nous tous.»
Malick Sall a saisi cette occasion pour transmettre aux populations les remerciements du Président de la République Macky Sall pour leur engagement exemplaire, leur fidélité et leur foi en son programme et sa vision d’un Sénégal émergent, prospère et démocratique. 
« Par un plébiscite jamais égalé dans les annales électorales, ici dans la Région de Matam, vous lui avez renouvelé votre confiance, mais surtout envoyé un message clair sur la grande ambition de changer le quotidien des sénégalais par la transformation structurelle de notre économie", laisse entendre le garde des Sceaux.
Il souligne également que cette ambition s’est traduite par la mise en œuvre du projet de réhabilitation de la nationale RN2 (Ndioum-Ourossogui-Bakel), sur un linéaire de 546 km qui constitue le projet routier le plus important du Sénégal pour un montant de 92 milliards 368 millions FCFA. 
Il a fait savoir que les travaux d’avancement physique moyen sont exécutés à plus de 50 %. Maître Malick Sall a  aussi affirmé que la fin des travaux pour l’axe Thilogne Ourossogui et Hamady Hounaré-Fadiara est prévu avant la fin de l’année 2019.
Selon toujours le Garde des Sceaux, en marge de ces travaux, des investissements importants ont été réalisés, dans le cadre de la réhabilitation/construction d’infrastructures socio-économiques de base (Salles de classe, murs de clôture d’écoles et des centres de santé) sans mentionner la création de plus de 2500 emplois dans le domaine considéré.
Le ministre a aussi laissé entendre que le Dandé Mayo constitue une grande priorité du Chef de l’État qui a instruit les ministères compétents d’engager les négociations l’Aménagement de 180 km de pistes dans le Dandé Mayo et la boucle du riz ; la réalisation d’ouvrages hydro-agricoles ; d’aires de stockage de la production rizicole. Il rappelle que  l’État a consacré, dans le cadre du budget consolidé d’investissements (BCI) 17 milliards de francs CFA pour la construction de 23 dalots, 2 ponts (Ganguel Souley et Wendou Bosséabé) et 4 kilomètres de linéaire revêtu et praticable. 
S’agissant de la Commune de Matam, il a fait remarquer que le programme Promovilles est en train de dérouler un projet à 3 composantes pour un coût global de 7, 4 milliards de francs CFA se déclinant comme suit : Construction de 7, 3 km de voiries éclairées et assainies, Réhabilitation du foyer des Femmes, Érection d’une digue route de 3,5 km.
Le Garde des Sceaux a souligné que la DER a financé dans la Région de Matam 2471 projets pour un montant de sept cent quatre-vingt-onze millions trois cent trente-trois mille cent quatre dix-neuf mille (791 333 199) CFA.

C’est pourquoi, il a invité à une plus grande vigilance sur l’exactitude des informations disséminées parfois par ignorance, mais aussi à des fins inavouées. « En effet, à l’heure de l’autoritarisme numérique et de la dictature des réseaux sociaux, il faut rester vigilant face aux « fake news ». Il est, en effet, un devoir citoyen de se rapprocher des autorités administratives pour disposer des informations fiables et vérifiables au sujet des réalisations et des activités du Gouvernement », a-t-il recommandé. 
Dans le même sillage, il a rendu un vibrant hommage à l’administration territoriale, au député Farba Ngom et à la diaspora qui "sont constamment avec nous et en toutes circonstances".




Samedi 21 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :