Massata Diack sur le financement de la campagne 2012 : « La justice française a attaqué l'honorabilité de Macky Sall... »


L’ancien conseiller marketing de l’IAAF, Papa Massata Diack (55 ans) continue la bataille médiatique enclenchée au lendemain de l’annonce du verdict de l’affaire dite « Lamine Diack. » 

 

Condamné à cinq de prison ferme, en première instance, par le tribunal correctionnel de Paris, avec une amende de un million d’euros. PMD a fait face à la presse locale et internationale, ce lundi matin dans les locaux de la maison de la presse. Une pile de documents devant lui, il démontera un par un les accusations qui ont conduit à sa condamnation injuste. 

 

Mieux, Diack-fils de s’offusquer : « La justice française, vous vous êtes permis de vous attaquer à l’honorabilité de notre président de la République actuel (Macky Sall.) Pour quelqu’un (Macky Sall) qui, vu son parcours politique, a eu à se battre, à créer son parti politique en 2008 contre toute l’adversité. Qui a fait trois fois le tour du Sénégal, qui s’est présenté aux élections qui a gagné… » 

 

Faisant ainsi allusion aux financements soi-disant de la campagne du candidat Macky Sall, par Lamine Diack à l’époque président de l’IAAF.

 

Une atteinte à nos institutions fulmine-t-il : « On lui dit que votre campagne a été financée par l’argent de la corruption. Je pense que la justice française est en train d’outrepasser les bornes. Ils insultent notre institution … On parle de financement de la campagne de Sarkozy par la Libye, de Balladur en 1995, jusqu’à présent l’enquête est en cours. » D’après lui, l’État sénégalais devrait porter plainte contre la justice française.

Lundi 21 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :