Massalikoul Jinaane : Tout ce qu’il faut savoir sur le futur Institut islamique Cheikh Ahmadou Bamba

L’Institut Islamique Cheikh Ahmadou Bamba sis à la mosquée Massalikoul Jinaan. C’est ce que devrait découvrir la communauté musulmane du Sénégal d’ici quelques années. Les travaux devraient démarrer à temps et en heure pour être achevés dans les prochaines années.


« Le Khalife général des mourides Serigne Mountakha Mbacké Bassirou nous a demandé de choisir une date pour la pose de la première pierre. La construction de l’institut islamique et la salle de conférence vont débuter juste après », a annoncé Serigne Bass Abdoul Khadr, ce vendredi, après la prière à Massalikoul Jinaan. Le projet sera financé par la confrérie mouride et les travaux vont démarrer sur un terrain nu en face de la Mosquée Massalikoul Jinaan, dans le quartier populaire de Colobane.

Le complexe abritera un institut d’études islamiques, équipé d’une salle de conférence dernier cri et d’une résidence pour le khalife et ses invités. « Ce sera la plus grande salle de conférence du pays et sans doute d’Afrique de l’Ouest », selon Amadou Mbackiou Faye, reconduit coordinateur général des travaux. 
« Elle pourra accueillir jusqu’à 3500 fidèles lors des grands événements religieux », a-t-il ajouté.

L’idée est de créer un pôle de convergence pour les mourides et le reste de la Oumah

Ce sera un institut de recherches et d'études sur les mondes arabes et musulmans, si l’on en croit le représentant du Khalife général des mourides à Dakar. L’idée est de créer un pôle de convergence, à la fois pour les mourides, mais aussi pour le reste de la communauté musulmane. 

Selon Mbakiyou Faye, la totalité des fonds va provenir, comme ce fut le cas pour la construction de la mosquée Massalikoul Jinan, des dons du khalife et des talibés. « Nous lançons un appel à tous les talibés mourides, qu’ils soient au Sénégal ou ailleurs. Nous avons déjà mis en place des commissions afin de recevoir la contribution des talibés », a dit le coordinateur général des travaux, qui parle de « projet d’une ampleur qui ne sera pas égalée dans la sous-région ».

Un musée qui conte l'histoire du mouridisme sera érigé

Avec l’institut islamique Cheikh Ahmadou Bamba, la confrérie s’offrira un édifice d’envergure internationale, qui pourrait devenir un patrimoine de la Oumah. « Il y a toujours une dimension universelle dans ce genre de réalisation », se projette Mbackiou Faye. 
Il en est convaincu : les dorures de l’institut rayonneront au-delà du Sénégal et de l’Afrique et « il n’y aurait pas d’arrêt des travaux », a indiqué Serigne Bassirou Mbacké Ibn Serigne Abdoul Khadr. 

Mieux, un lieu, qui conte l'histoire du mouridisme sera érigé dans l’enceinte de l’institut islamique. Les autorités religieuses de la confrérie mouride veulent avoir le temps de construire un musée pour y exposer les objets du fondateur de la confrérie des mourides. Dakar s’estime prêt, si l'on en croit le représentant du Khalife général de mourides, à conserver les œuvres provenant de Keur Gou Makk, à Ndiarème (région de Diourbel) et à Darou Khoudoss (Touba) dans de bonnes conditions.
Vendredi 13 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :