Marche interdite : Nio Lank se plie à la décision du préfet de Dakar et dénonce un « arrêté antidémocratique ».


Après l'interdiction de leur marche prévue ce vendredi par le préfet de Dakar, le mouvement citoyen Nio Lank a décidé tout bonnement de se plier à l'arrêté préfectoral interdisant leur marche. Mais pour les membres de ce mouvement qui faisaient face à la presse ce matin, cette décision du préfet est scandaleuse à leurs yeux.

"Le collectif Nio Lank a été informé de l'interdiction de sa manifestation prévue ce vendredi, malgré que la lettre d'information a été introduite depuis plus d'une semaine. Nous dénonçons vivement cette pratique du préfet qui vise davantage à déstabiliser qu'autre chose. Au fond les motivations invoquées dans la lettre sont encore plus scandaleuses. Cela est suffisant pour prouver que le préfet est dans l'erreur manifeste. Nous avons décidé de prendre l'opinion nationale et internationale à témoin et démontrer notre attachement au respect de l'ordre public en ne répondant pas à cette manœuvre qui est une stratégie de provocation", ont dénoncé les membres de Nio Lank.

Et pour ces derniers, cela ne signifie pas qu'ils vont toujours continuer à se plier de la décision du préfet de Dakar. Ainsi ils comptent marcher le vendredi 17 Septembre prochain pour dénoncer la cherté de la vie...
Vendredi 10 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :