Marche de protestation NIO LANK, AAR LINU BOKK, DOY NA : Une manif aux allures de "fiasco" malgré l'engouement.


C'est une manifestation qui a été autorisée mais qui a été loin de réunir la foule des grands jours. 
Toutefois, plusieurs collectifs ont fait le déplacement pour regretter les actes "jugés illégaux et injustes des autorités notamment sur le foncier mais également l'utilisation abusive du littoral, les conditions des travailleurs, des étudiants, entre autres revendications.


L'activiste Guy Marius Sagna avancera comme argument pour justifier le déficit de mobilisation le fait que "les autorités administratives dédiées, n'ont pas pu donner très tôt, l'avis favorable à cette manifestation". Ils ne l’ont obtenu que tard dans la nuit du jeudi.

Le message a t-il été bien perçu par les sénégalais ? Adhèrent-ils aux différentes causes que défendent ces collectifs ? Ou encore, la stratégie de ces collectifs a t-elle permis d’attirer l'attention sur ces injustices dont il s'agit. Ce sont autant d'interrogations que l'on peut se poser à l’issue de la manifestation de cet après-midi...


Vendredi 17 Juillet 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :