Marché Sandaga : Les commerçants rejettent l'arrêté du préfet et dénoncent le coup de force du ministre Abdou Karim Fofana.


Sommés de quitter les lieux avant le vendredi  03 Juillet pour le démarrage des travaux,  les commerçants du marché  Sandaga dénoncent le coup de force des autorités administratives.
"Nous ne sommes pas impliqués dans les négociations. Nous avions demandé d'être impliqués dans le choix du site de récasement. Ce qui n'a pas été fait jusque-là et aujourd'hui ils nous imposent la force pour quitter le marché", se désole Dame Niang, membre du collectif des commerçants.
Par ailleurs, ces commerçants du marché Sandaga trouvent incohérente la démarche des autorités, celle du ministre de l'urbanisme en particulier.
"Il n'y a pas de bases légales qui garantissent que nous reprendrons nos cantines une fois  les travaux terminés, donc ils doivent nous indiquer très clairement ce qui se fera après les travaux avant de déloger les commerçants", souligne un autre commerçant, Oumar Guèye...
Mercredi 1 Juillet 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :