Maouloud 2017 : Plaidoyer pour un respect strict du Code de la route


Maouloud 2017 : Plaidoyer pour un respect strict du Code de la route
Le directeur des transports routiers, Cheikh Oumar Gaye, a invité ce lundi à Kaolack, les chauffeurs à respecter le Code de la route et à adopter un comportement irréprochable à l’occasion du Maouloud qui sera célébré dans la nuit de jeudi à vendredi, dans plusieurs foyers religieux du Sénégal.

‘’Nous invitons les chauffeurs à respecter davantage le code de la route et à adopter un comportement irréprochable sur les routes à l’occasion du Gamou qui verra de nombreux fidèles se déplacer dans les différents foyers religieux du pays’’, a-t-il déclaré.

Le directeur des Transports routiers intervenait au cours d’une séance de sensibilisation des chauffeurs sur la sécurité routière. La manifestation, organisée près d’une gare routière de Kaolack, entre dans le cadre d’une campagne d’information et de sensibilisation initiée par la Direction des transports routiers.

Des chauffeurs professionnels et autres usagers de la route ont notamment pris part à cette manifestation rythmée par des discours sur les comportements pouvant permettre de prévenir les accidents de la circulation.

‘’L’état des routes et du parc automobile font partie des facteurs d’accident, mais le comportement des usagers est la cause la plus importante. Nous vous invitons à faire preuve de prudence, à vérifier l’état des véhicules et à vous munir des instruments de lisibilité et de visibilité nécessaires’’, a lancé M. Gaye aux participants.

Le Maouloud, plus connu sous le nom de Gamou au Sénégal, commémore la naissance du prophète de l’islam, Mouhamet (PSL). Il est célébré dans presque tous les foyers religieux du pays. Des dizaines de milliers de fidèles empruntent la route pour se rendre principalement à Tivaouane (ouest) et à Kaolack (centre).

‘’C’est important de démarrer cette campagne de sensibilisation par Kaolack. Nous allons ensuite nous rendre à Tivaouane. Nous connaissons l’importance de ces villes pour le Gamou’’, a fait valoir le directeur des transports terrestres.

De nombreux accidents de la circulation sont enregistrés lors de la célébration des évènements religieux au Sénégal. Une cinquantaine de décès ont été ainsi dénombrés lors de la célébration du Magal sur les routes qui mènent à Touba (centre).

La zone centre du pays est fortement touchée par les accidents de la circulation en raison de la densité du trafic, de l’état des routes et du comportement des usagers. Au total 43 % des accidents y ont été enregistrés depuis la fin de l’année 2016, a appris l’APS lors de la manifestation.

Une caravane de sensibilisation avec des camionnettes munis d’écrans géants et diffusant des spots et autres messages de sensibilisation a mis fin à cette journée de plaidoyer. 
Lundi 27 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :