Manifs à Touba : "J'accuse ces Imams et chefs religieux de Touba qui tiennent des discours différents de ceux du Khalife" (député Sadaga)


"Si des populations ont osé envahir les rues de Touba, faisant fi de la sacralite de la cité,  brûlant des pneus et jetant des ordures par terre, c'est parce que des Imams et des chefs religieux tiennent très souvent des sermons et déclarations différents de ceux du Khalife  Général des Mourides." C'est l'honorable député Abdou Lahad Seck Sadaga qui a ainsi parlé pour situer les responsabilités par rapport aux débordements notés ces dernières 24 heures à Touba et Mbacké. 

Câblant Dakaractu-Touba,  le parlementaire a choisi d’asséner ses vérités. "Quand le Khalife  dit par la parole et le geste que la covid19 existe bel et bien et qu'il faut veiller à respecter les gestes barrières, et qu’à côté, un Imam ou un chef religieux rétorque que la covid19 est une intention politique créée pour combattre Touba et que le port de masque ne rime pas avec la confiance inébranlable qu’on doit avoir vis-à-vis de Serigne Touba, cela pose problème..."

Pour le député, ces personnes sont identifiables mais nul n'ose les rappeler à l'ordre.  "Les populations n'osent pas défier le Khalife. Mais en entendant ces gens dérouler leurs discours, ils pensent que le Khalife Général des Mourides est trompé par l'autorité politique. Ce qui ne recoupe pas d'avec la réalité. Nous n'avons pas le droit de saborder le travail de Serigne Mountakha. Nous devons le protéger. Hélas !", conclut notre interlocuteur. 
Mercredi 3 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :