Mame Mbaye Niang : La bave dégoulinante du crapaud éhonté ! (Par Mory GUÈYE)


Mame Mbaye Niang : La bave dégoulinante du crapaud éhonté ! (Par Mory GUÈYE)
Il n’est pas des habitudes d’un Rewmiste de discuter de questions n’ayant pas trait aux préoccupations fondamentales du Sénégal. Le Président Idrissa Seck et tous ses collaborateurs sont en perpétuelle recherche de solutions adéquates et durables pour abréger les souffrances du peuple Sénégalais. Dans sa perspective de conquête du pouvoir (nous prions le bon Dieu pour que cela soit en 2019), le Président Idrissa Seck a entamé une tournée nationale depuis plusieurs mois, ce qui lui permet d’être en contact direct avec les populations et de constater au quotidien, l’état d’appauvrissement dans lequel Macky Sall les a plongées. Et lorsque sa communication met à nu les tares et les défaillances du régime actuel liées à l’incompétence notoire du Président Macky Sall, les « fous » de la prairie marron-beige sursautent et la République tremble.
La beauté de la démocratie serait beaucoup plus mise en exergue, si les tenants actuels du pouvoir étaient capables de répondre au Président Idrissa Seck avec des arguments techniques et solides à la hauteur de ses interpellations. Mais loin s’en faut, ce sont des attaques personnelles teintées de mensonges, et des insultes qui sont débitées par des énergumènes sans arguments à l’image de Mame Mbaye Niang.
A chaque fois que le Président Idrissa Seck tire sur la sonnette d’alarme pour relever l’amateurisme avec lequel le Sénégal est géré, Mame Mbaye Niang se permet de monter au créneau et de raconter des contre-vérités enrobées d’insultes sur lui. Et trop c’est trop, nous ne permettrons plus à des gens de s’attaquer gratuitement à la dignité du Président Idrissa Seck ou de raconter des mensonges, avec toute honte bue, à son égard. Désormais, ce sera œil pour œil, dent pour dent !
Pour la réalité des faits historiques, il est nécessaire de rappeler que notre pays, le Sénégal, n’a jamais connu dans son histoire politique, un homme aussi nul et carrent que Mame Mbaye Niang. En tant que ministre de la République, il a montré publiquement ses limites intellectuelles en ignorant foncièrement les pays membres de la zone UEMOA, une connaissance basique facilement évoquée par un élève de CM2. Ne connaissant pas les stratégies politiques à développer pour booster le secteur touristique, il mise sur ses « animaux » pour attirer les touristes. Une telle personne ne mérite même pas d’occuper un poste de gardien au parc zoologique de Hann. Son passage au ministère de la jeunesse n’a été ponctué que par des vacances citoyennes folkloriques, plus semblables à des séances de « mbarass » que d’actions de citoyenneté de la jeunesse et de projets structurants pour l’emploi des jeunes.
Pour la réhabilitation des faits politiques, Mame Mbaye Niang débite des mensonges plats s’il soutient que le Président Idrissa Seck a dit que c’est une double abomination de se retrouver avec Abdoulaye Wade. En réalité, ce que le Président Idrissa Seck a dit,  est très clair et non ambigu. Lors d’un discours adressé au peuple Sénégalais, le Président Idrissa Seck s’est exprimé en ces termes : «  Après 7 mois de détention, j’ai recouvré ma liberté, sur la base de deux ordonnances rendues respectivement par la doyenne des juges, et la commission d’instruction de la haute cour de justice. Des rumeurs persistantes ont tenté de trouver à cette libération un fondement autre, que la raison pourtant bien simple : les juges en charge des procédures n’ont rien à me reprocher. Il a été dit en particulier que ma libération fait suite à un arrangement entre le Président de la République et moi-même. De telles rumeurs risquant de souiller durablement l’image de notre pays, de sa justice et de sa démocratie, je me prescris le devoir de rétablir la vérité. Je n’ai conclu aucun accord, ni politique, ni financier, avec le Président de la République, en dépit de ses messages envoyés, en particulier de sa proposition écrite du 22 Décembre 2005 sous la signature de son avocat. Au regard de mes valeurs, un tel accord serait au demeurant une double abomination au plan politique et moral. Il accréditerait la thèse selon laquelle notre justice agit sous la dictée de l’exécutif. Il transformerait une affaire judiciaire en une prise d’otage avec demande de rançon… »
Dans cette partie du discours, nous voyons bien que le Président Idrissa Seck parle d’une certaine proposition écrite venant du Président Abdoulaye Wade via son avocat, qu’il a catégoriquement refusée, car accepter cet accord serait une double abomination morale et politique. Donc pourquoi Mame Mbaye Niang continue de débiter des mensonges et de vouloir jeter le discrédit sur le dos du Président Idrissa Seck ? Pourquoi vouloir faire dire au Président Idrissa Seck ce qu’il n’a jamais dit ? Evidemment, le mensonge et la calomnie sont les armes des individus à court d’arguments et victimes d’une constipation intellectuelle.
Concernant les études et les diplômes obtenus par le Président Idrissa Seck, toute personne sérieuse ne va jamais émettre des doutes sur son parcours exceptionnel à Sciences Po Paris. En effet, il est diplômé de Sciences Po Paris en 1986 section économie et finances, et son nom est inscrit dans l’annuaire des alumnis de cet illustre Institut d’Etudes Politiques. Et mes arguments sont confirmés par le témoignage sans équivoque de Moubarack Lô, qui a fréquenté la même école que le Président Idrissa Seck. Donc Mame Mbaye Niang, si tu doutes du parcours académique et des diplômes du Président Idrissa Seck, tu peux demander à Moubarack Lô qui a fréquenté la même école que lui.
A la personne de Mame Mbaye Niang, une masturbation cérébrale s’impose. Nous vous disons que le Président Idrissa Seck n’est pas l’ennemi à abattre, si vous vous êtes sentis menacés par ces innombrables vagues de sympathie et de soutiens des Sénégalais de tous bords, de toutes conditions et de toutes confessions, à l’endroit du Président Idrissa Seck, alors votre régime continuera à souffrir. Au lieu de répondre aux interpellations urgentes du peuple sénégalais, vous vous trouvez un alibi pour justifier votre échec lamentable de votre gestion sombre et vicieuse marquée par des scandales et des déroutes. Mais comme dit l’adage, «  le mauvais danseur accuse toujours son pantalon ». Inévitablement, cette descente aux enfers et cette haine viscérale à l’endroit du Président Idrissa Seck précipiteront votre perte du pouvoir en 2019, car lorsque la volonté de Dieu doit s’accomplir, même les obstacles deviennent des avantages.
Par devoir de vérité et par souci de bonne foi !
Mory GUEYE
Responsable Jeunesse Rewmi Nguékokh
Chargé de communication Rewmi Département de Mbour
Jeudi 28 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :