Mamadou Gningue : « Nous avons constaté que depuis deux ans, l'Etat du Sénégal traîne les pieds à payer la facture des Epes… »

Depuis plus d'un an déjà, l'État du Sénégal tarde à honorer ses engagements par rapport à la dette due aux Etablissements privés d'enseignement supérieur (Epes). En effet, cette situation avait suscité l'ire des responsables des écoles privées qui avaient pris la décision d'expulser les "étudiants de Macky". Ainsi, sur promesse de l'État du Sénégal d'éponger la dette par tranches, les étudiants sont retournés dans les salles de classe. Mais jusqu'à maintenant, les écoles privées n'arrivent toujours pas à rentrer dans leur fonds. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, le Directeur général de l'Itecom et président d'honneur de la Cps, Mamadou Gningue a appuyé sur la sonnette d'alarme, en marge de la conférence organisée par l'Itecom à Thiès, sur le Thème : "la didactique transversale des cultures à travers l'écrit et l'écran : l'exemple de Ousmane Sembène". "Nous avons constaté que depuis deux ans l'État du Sénégal traîne les pieds à payer la facture", a déclaré Mamadou Gningue. Qui estime que le ministre doit revoir sa note lorsqu'il a dit que l'État a payé en 5 ans 41 milliards aux écoles privées. "Nous ne minimisons pas l'argent que l'Etat a mis dans nos écoles (…). Mais il faut que l'État comprenne que nous avons fait des efforts en diminuant le prix", alerte-t-il.


Vendredi 16 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :