Mamadou Faye, Premier président Cour des comptes : « Il ne sert absolument à rien de sortir des rapports au-delà des délais requis »

Le Premier président de la Cour des comptes du Sénégal s’est confié, ce jeudi, au sujet du retard noté dans la publication du Rapport général annuel et a fait des aveux plutôt surprenants.


« Il ne sert absolument à rien de sortir des rapports au-delà des délais requis ». C’est le magistrat Mamadou Faye qui l’a dit, aujourd’hui, au cours de la cérémonie de lancement du jumelage entre les Cours des comptes du Sénégal et de la France.

Le Premier président de la Cour des comptes a annoncé que le rapport de la Cour des comptes de 2018 est déjà prêt, celui de 2019 est en cours d’impression. Selon lui, les deux documents doivent être remis au président de la République et publier prochainement.

Une annonce sans doute pour répondre aux critiques soulevées par rapport au retard noté dans la publication de ces documents. Il renseigne, par ailleurs, qu’à partir de 2021, la Cour compte va publier, au-delà du Rapport général public annuel, les rapports particuliers et le rapport sur l’exécution des lois de finance.

C’est du moins l’engagement pris par son Premier président au cours de la cérémonie de lancement du jumelage entre la Cour des comptes du Sénégal et la Cour des comptes française. 
Jeudi 11 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :