Mamadou Dame Cissé (président des opérateurs de la région de Kolda) : « Nous allons porter plainte pour diffusion de fausses nouvelles… et personne ne pourra nous arrêter de poursuivre cette action… »


 « Nous allons porter plainte pour diffusion de fausses nouvelles contre ceux qui nous discréditent. Et personne ne pourra nous arrêter de poursuivre notre action judiciaire. À cause de la diffusion de leurs fausses nouvelles en disant qu'il n'y a pas de semences, aujourd’hui on ne peut plus vendre nos semences. Il y’a des lobbies qui diffament les producteurs en disant qu’il n’y a pas de semences d’arachide. Pour preuve, nous disposons de semences en quantité et en qualité dans nos entrepôts à Kolda. D’ailleurs, Gora Niang dispose de plus de 400 tonnes dans ses entrepôts, El Hadj Diop près de cent tonnes de même qu’à Diambanouta », déclare Mamadou Dame Cissé, le président des opérateurs de la région de Kolda en conférence de presse ce dimanche 18 juillet.
 
Dans la foulée, il lance un appel :  « nous demandons au ministre de l’agriculture et au président de la République, de nous aider à vendre nos semences. Nous savons tous que la période de mise en place est passée et l’heure est aux travaux champêtres. C’est pourquoi ceux qui diffusent ces fausses nouvelles nous discréditent lourdement et leur place est en prison. Comme le Sénégal est un pays de droit, nous allons ester en justice contre ces vendeurs d’illusions. Pour preuve, l’État ne donne pas d’argent aux opérateurs semenciers mais des notifications avec des garanties faites avec notre propre argent. C’est après que l’État nous paie. »
 
Resté dans la même lancée, il poursuit : « ce sont des gens qui ne font rien, passant tout leur temps à porter atteinte à l’image des opérateurs et des producteurs. Ils ne sont ni producteurs ni operateurs et ne possèdent pas la moindre parcelle. Et comme leurs manigances ont été découvertes, ils racontent des balivernes sur nous en disant que toutes les semences ont été exportées par les étrangers. En tout cas, à Kolda, que les sénégalais sachent que nous avons encore des semences. Et si on ne nous aide pas à vendre nos stocks ce sont des centaines de millions qui risquent d’être perdues avec les pénalités bancaires, y compris sur nos prêts... »
Lundi 19 Juillet 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :